Prédation – Jérôme Camut et Nathalie Hug

Chronique :

Je débute enfin avec le couple Jérôme Camut & Nathalie Hug. Cela fait très longtemps que j’ai Prédation dans ma PAL. J’ai choisi de commencer par ce livre car c’est le premier volume de la série Les voies de l’ombre. Nous voici donc parti en direction de Paris.

1_gauche

Nous allons suivre une double narration, d’un côté celle de Rufus Baudenuit, l’inspecteur chargé de l’enquête accompagné de son acolyte Cécile. Et d’un autre côté le calvaire d’Andréas qui est l’un des personnages clefs du roman. L’intrigue va mettre aux prises la police avec un psychopathe d’une rare perversité qui enlève et se débarrasse de ses victimes suivant un plan millimétré et implacable. Paris, 13 juillet, peu après minuit,  l’inspecteur est appelé sur un homicide. Un cadavre est découvert nu dans une friche industrielle le bras arraché et possédant un étrange tatouage chinois sur le torse. Très vite d’autres personnes sont retrouvées mortes avec le même tatouage. Baudenuit, va vite se rendre compte qu’il est tombé sur une affaire bien plus complexe que prévu.
On rentre avec ce livre dans la part la plus sombre de l’être humain. Rufus Baudenuit est quant à lui l’archétype du flic entre deux âges, désabusé mais efficace. La confrontation entre Kurtz et Rufus m’a bien plu et j’attendais avec impatience le dénouement. Âmes sensibles s’abstenir car la descente est rude et toute trace de raison disparaît au profit de la folie la plus sombre.

Les personnages sont convaincants et attachants. L’écriture à quatre mains est une réussite totale. La plume des auteurs est vraiment efficace et maîtrisée. Les chapitres sont courts et s’enchainent très vite. On suit avec inquiétude l’enfermement de personnages dont la vie d’un proche est en jeu.

Prédation est un thriller qui va au plus profond de l’âme humaine pour en extirper son côté sombre et pervers. Un roman, écrit à quatre mains, qui m’a offert un bon moment de lecture avec une intrigue maîtrisée et passionnante. Je lirai avec plaisir le second tome Stigmate.

Résumé de l’éditeur :

Un cadavre nu est découvert dans une friche industrielle, la main droite déchiquetée. Un homme se tire une balle en pleine tête, dans un centre commercial bondé. Un jeune père dressé comme un chien est torturé sans relâche au fond d’un cachot sans porte ni fenêtre. Aucune piste, aucun lien, aucun mobile… Qui sont ces hommes ? Pourquoi ont-ils été choisis ? Pour quelle mise à mort aberrante ? Une nouvelle race de psychopathes est à l’œuvre. Un prédateur imprévisible et monstrueux. Sa traque macabre a déjà commencé.

Jérôme Camut & Nathalie Hug – Prédation (Editions Télémaque 2006, 2009), (Editions Le Livre de Poche 2007, 2009)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-vide

4 réflexions sur “Prédation – Jérôme Camut et Nathalie Hug

  1. ladilae 4 novembre 2018 / 20 h 46 min

    Ce premier tome ne m’avait pas marqué. Je n’ai même pas lu la suite.

    Par contre, j’ai été conquise par leur récente trilogie W3. Trois gros pavés qui nous en font voir de toutes les couleurs. J’ai eu la chance de les recevoir lors d’une rencontre littéraire dans la bibliothèque où je travaille et ils sont très intéressants. W3 est très bien.

    Aimé par 1 personne

    • lacavernedupolar 5 novembre 2018 / 8 h 49 min

      Oui je connais la fameuse trilogie W3, mais je n’ai pas encore eu le temps de la lire.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s