N’éteins pas la lumière – Bernard Minier

Chronique :

Aujourd’hui je vais vous parler du troisième tome de la série mettant en scène Martin Servaz, le célèbre commandant créé par Bernard Minier. J’ai beaucoup aimé les deux premiers opus que sont Glacé et le Cercle, pour moi néteins pas la lumière est un ton en-dessous. Mais comme toujours quel plaisir de retrouver Martin Servaz et toute son équipe. C’est parti en direction de la ville rose, la charmante ville de Toulouse. Minier-Bernard-N-EteinsPasLaLumiere

On fait la connaissance de Christine Steinmeyer, une brillante animatrice radio qui reçoit une lettre anonyme le soir de Noël. Cette lettre qui apparemment ne lui est pas destinée, est un appel au secours d’une personne qui va mettre fin à ses jours. Ceci va d’ailleurs être le point de départ du harcèlement quotidien auquel elle va devoir faire face. Au fil des jours sa vie bascule, on l’accuse d’harcèlement au travail, son couple explose et on s’introduit chez elle ! Pour Christine c’est une longue descente aux enfers… Va t’elle s’en sortir ou pas ?! Parallèlement, on retrouve un Martin Servaz en pleine dépression dans une maison de repos pour flic au bout du rouleau. Hors un matin, il reçoit un paquet qui contient une clef magnétique d’une chambre d’hôtel. Intrigué il décide de s’y rendre et il apprend que cette chambre est un peu spécial, car une jeune femme s’y est suicidée un an plus tôt. Bien entendu il n’en fallait pas plus pour que son instinct de flic refasse surface. Petit à petit il va commencer à enquêter de son côté, même si officiellement il n’a pas le droit. Bien sûr qu’il y a un lien entre les deux histoires, mais on ne sait pas quand ni comment elles vont se recouper.

Même si j’ai un peu moins aimé ce livre que les deux premiers tomes, je dois dire que Bernard Minier sait vraiment se renouveler. Les trois opus sont vraiment très différents les uns des autres. Que ce soit au niveau de l’intrigue, de l’enquête et des personnages. Dans n’éteins pas la lumière, le thème principal est la manipulation et le harcèlement sous toutes ces formes… L’auteur a voulu nous mettre dans la peau d’une victime d’un manipulateur, sur ce point le livre est une vraie réussite.

N’éteins pas la lumière est un bon roman, mais j’ai regretté la quasi absence de certains personnages que j’apprécie beaucoup, comme, Vincent Espérandieu, Samira Cheung et Julian HirtmannIrène Ziegler quant à elle a complètement disparue. J’espère vraiment les retrouver dans Nuit le quatrième tome des aventures du commandant Martin Servaz.

Résumé de l’éditeur :

« Tu l’as laissée mourir… » Christine Steinmeyer croyait que la missive trouvée le soir de Noël dans sa boîte aux lettres ne lui était pas destinée. Mais l’homme qui l’interpelle en direct à la radio, dans son émission, semble persuadé du contraire… Bientôt, les incidents se multiplient, comme si quelqu’un avait pris le contrôle de son existence. Tout ce qui faisait tenir Christine debout s’effondre. Avant que l’horreur fasse irruption. Martin Servaz, de son côté, a reçu par la poste la clé d’une chambre d’hôtel. Une chambre où une artiste plasticienne s’est donné la mort un an plus tôt. Quelqu’un veut le voir reprendre du service… ce qu’il va faire, à l’insu de sa hiérarchie et de ses collègues. Et si nos proches n’étaient pas ce que nous croyons ? Et si dans l’obscurité certains secrets refusaient de mourir ? Non, n’éteignez pas la lumière, ou alors préparez-vous au pire…

Bernard Minier – N’éteins pas la lumière (Editions XO 2014), (Editions Pocket 2015)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-vide

12 réflexions sur “N’éteins pas la lumière – Bernard Minier

  1. Encore Un Livre 30 août 2019 / 13 h 22 min

    J’avais beaucoup aimé ce roman, Après je n’avais pas lu intégralement les précédents et rien ne m’a gênée, j’ai Sœurs dans ma pal que vais vite sortir 😊

    Aimé par 1 personne

    • lacavernedupolar 30 août 2019 / 16 h 06 min

      Moi rien ne m’a gêné à part ce que j’ai dis à la fin, mais c’est clair que j’ai préféré les deux premiers.

      J'aime

  2. La dévoreuse de cookies 30 août 2019 / 18 h 15 min

    Comme toi j’ai moins aimé celui-ci que les deux précédents. En fait j’étais un peu déçue parce qu’au final on s’écarte de l’enquête autour de Hirtmann, même si j’aimais l’histoire globalement. Par contre sur la fin je deviné beaucoup de choses, et au bout d’un moment je n’étais plus étonnée de rien, je voyais tout venir à 10 km. Je pense que c’est plus un livre de transition pour la suite.

    Aimé par 1 personne

  3. lecturesdudimanche 1 septembre 2019 / 7 h 05 min

    J’hésite à le lire parce que j’ai pas mal de retour dans le sens du tien… Je pense le garder pour une période où je ne manque pas de temps, pour le savourer à sa juste valeur.

    Aimé par 1 personne

    • lacavernedupolar 1 septembre 2019 / 18 h 37 min

      Ecoute comme dis il est bien, mais je l’ai moins aimé que les deux premiers, mais comme toujours ce n’est que mon avis perso.

      J'aime

    • lacavernedupolar 4 septembre 2019 / 8 h 51 min

      Oui en effet Fred, mais tout cela est subjectif. Ce n’est que mon avis personnel. Il est quand même bien et j’ai hâte de lire Nuit et Sœurs. En plus j’adore Martin Servaz.

      Aimé par 1 personne

  4. livressurtable 10 septembre 2019 / 20 h 15 min

    Je suis vraiment d accord avec toi sur celui là ! Je rejoint tes points positifs et négatif. Je regrette l absence de certains perso que je retrouve généralement avec bonheur. J’ai été tout de même happé mais il ne m’a pas autant plu que d autres de ces thrillers. Et je suis aussi d accord avec toi quand tu parle de sa capacité à se renouveler. Qu’on les aime ou pas, il tente de temps en temps des approches différentes. Je sais que ce n est pas le cas de tout le monde mais j ai aimé « Une putin d’histoire » qui montre aussi la période où il a commencé à s intéresser aux technologies et à l influences qu elles exercent avant bien sûr de sortir M.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s