Entretien avec Thomas du blog Tomabooks

Aujourd’hui ma série d’entretien se poursuit avec Thomas du blog Tomabooks.

1.jpg

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Thomas, j’ai 27 ans (bientôt 28) et j’habite Chalon-sur-Saône depuis maintenant plus d’un an. Je partage ma vie avec ma compagne, qui est également blogueuse (The Inside Moon Blog), ainsi qu’avec notre chien fou, Mia. C’est une jeune Border Collie qui demande beaucoup de temps, au détriment de mes lectures. Sinon, je travaille depuis ma chambre, puisque je suis rédacteur Web et attaché presse depuis peu.

 

  • Quel est ton premier souvenir avec le monde du livre ?

J’ai ce souci de ne pas trop me rappeler de mes souvenirs d’enfance, mais je dirais que ça remonte tout de même à l’école primaire. Je me souviens que j’apprenais à lire avec les petits livres de Ratus et que j’en faisais la collection. J’avais aussi beaucoup d’attachement à la collection de La grande imagerie qui me permettait d’apprendre beaucoup de choses. J’ai eu envie de devenir volcanologue, paléontologue, mais aussi archéologue… Au final, rien de tout ça, j’étais un cancre à l’école.

 

  • Pourquoi avoir créé Tomabooks ?

Avant l’ouverture du blog, je ne lisais pas plus que ça. Du moins un roman par mois, pas plus. Je faisais beaucoup de sport et j’étais également musicien dans un groupe. Je n’avais donc pas beaucoup de temps à consacrer à la lecture et puis je n’avais pas plus envie que ça. Mais un beau jour, le groupe s’est arrêté et le sport aussi. Je me suis alors mis à la lecture pour ne pas dépérir. J’ai découvert le monde de Bookstagram et je suis devenu accro à tout ça.
D’un simple journal de bord pour me souvenir de mes lectures, le blog est devenu quelque chose d’important dans ma vie, si bien que je ne pourrais jamais le quitter.

 

  • Combien d’heures consacres-tu à ton blog chaque semaine ?

C’est assez variable, mais je dirais tout de même une demi-heure minimum par jour, histoire de répondre aux commentaires et d’aller lire les articles qui m’intéressent. Lorsque j’ai des articles à écrire, je dirais que je peux y passer une bonne partie de la journée à écrire, prendre des photos et tout mettre en page. Il m’arrivait même de faire des sessions écriture pour prendre de l’avance qui durait tout un dimanche.
C’est vraiment la réflexion qui prend le plus de temps, parce que je ne souhaite pas seulement donner mon avis, mais j’essaie d’interpeller le lecteur pour lui donner envie de lire le roman en question. J’espère que ça fonctionne en tout cas.

 

  • Vous êtes deux maintenant, peux-tu nous parler un peu de Chris, quand est-ce qu’il t’a rejoint et comment cela c’est fait ?

Ah ce bon vieux Chris ! C’est sans doute ma meilleure rencontre amicale sur Instagram. On s’est suivi dès nos débuts et on s’est tout de suite soutenu dans les galères de la vie. Chris avait aussi un blog avant de me rejoindre et je savais de quoi il était capable. Il ne prenait plus vraiment le temps de l’alimenter et m’avait déjà proposé de venir sur Tomabooks pour écrire quelques avis. C’est en Avril de cette année que je me suis décidé de l’accueillir et c’est la meilleure idée que j’ai eu. On est complémentaire sur nos lectures, ce qui permet d’offrir plus de contenu sur le blog. Chris se tourne plus vers le psychologique, le judiciaire, tandis que moi je pars vers les horizons toujours plus sombres et violents. Il n’y a aucune prise de tête quant au rythme que l’on prend. Chris écrit quand il le souhaite et quand il en a envie, parce qu’il faut savoir que cet homme est très occupé. C’est un auteur de thriller ! Il a d’ailleurs publié son premier roman « Qui gagne s’y perd » cette année.

 

  • Je sais que ton auteur préféré est Stephen King, d’ailleurs début septembre tu as lancé le challenge « L’Automne avec Stephen King » avec le #automneduking sur Instagram. Peux-tu nous en dire un peu plus à ce sujet ?

L’idée est venue comme ça, comme une envie de pisser. J’avais envie de me replonger dans la saga de La Tour Sombre durant l’été (chose qui n’est pas arrivée), mais l’idée d’un challenge a germé. J’en ai parlé à ma copine qui m’a tout de suite dit de foncer. J’ai donc mis tout en place pour l’Automne du King.

C’est un challenge très simple et sans prise de tête. Je n’avais pas envie de forcer les gens à lire un nombre précis de livre ou de découvrir une seule thématique. L’idée est de lire autant de King que l’on veut entre le 23 septembre et le 22 décembre sans se prendre la tête et de partager sa ou ses lectures sur les réseaux sociaux avec le #automneduking.

Je voulais que Stephen King soit mis encore plus en avant sur les réseaux et de montrer aux novices que le King ne fait pas que de l’horreur. Que cet auteur est un romancier de talent, qu’il touche à tout et qu’il nous propose une vision de l’Amérique qui n’est pas fantasmé. Il a ce don de dépeindre les petites gens, les classes moyennes qui luttent chaque jour pour survivre dans notre monde. Il a cette force de nous parler d’une ville ou d’un village comme d’un personnage à part entière et il a cette facilité à nous proposer des personnages de méchant de grande qualité. Je vous ai déjà dit que Stephen King était le plus grand auteur ?

 

  • Quel est ton livre préféré du King ?

C’est mon tout premier Stephen King que j’ai lu et ça remonte déjà à quelques années, mais c’est Simetierre. Ce livre m’a profondément remué et bouleversé, si bien qu’il a réveillé une peur que je ne soupçonnais pas en moi. Il ne se passe pas une seule journée sans que cette peur émerge dans un coin de ma tête. Je me souviendrai toute ma vie de cette fin et de la question qui reste en suspens dans notre esprit. Qu’aurais-je fait à sa place ?

 

  • Quelles sont tes autres passions dans la vie ?

Les promenades dans la nature avec notre chien qui me permet de me ressourcer et de souffler un bon coup. Le sport aussi que j’ai repris depuis un an, c’est un peu le seul moment où je me surpasse. Mais sinon, c’est le cinéma et plus particulièrement le cinéma horrifique que j’adore regarder pour le plaisir, mais aussi pour l’analyser. Parce que le cinéma de genre n’est pas un cinéma pour demeurer avide de sang !
Mon autre grosse passion, qui est aussi forte que celle des livres, c’est la musique. Plus particulièrement le Metal qui est une drogue dure. Je ne passe pas une seule journée sans écouter de la musique, sans suivre les actualités et sans attendre fébrilement l’arrivée du Hellfest.

 

  • Quel sera ton mot de la fin ?

Tout simplement merci. Merci d’avoir pensé à moi pour cet entretien, merci de mettre en avant les blogueurs, notre travail et nos avis. Merci pour tes chroniques qui donnent envie de faire péter notre livret A.

 

Merci à Thomas de s’être prêté au jeu et d’avoir répondu à mes questions. A très vite pour un nouvel entretien.

Voici l’adresse de son blog : https://tomabooks.wordpress.com/

 

maxime-chattam-tomabooks.jpg

12 réflexions sur “Entretien avec Thomas du blog Tomabooks

  1. tomabooks 27 novembre 2019 / 10 h 17 min

    Encore merci d’avoir pensé à moi pour cet entretien 😋. Merci de mettre en avant le travail des blogueurs ❤️

    Aimé par 3 personnes

  2. Pleack 27 novembre 2019 / 10 h 25 min

    Superbe interview 🙂
    J’ai adoré suivre ça et j’apprends rien sur Tom, mais c’est plaisant de le voir s’exprimer !
    Sans amorcer la bombe, j’espère être une fois de ce côté de la barrière 😁

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s