Entretien avec Jérôme Loubry – Les refuges

couv52564154

 

● Comment t’es venue cette formidable intrigue pour ton roman « Les refuges » ?

L’idée m’est venue au cours de l’écriture. Au départ je souhaitais écrire un polar qui se déroulait sur une île. Mais au fur et à mesure de l’écriture, j’ai senti que ce n’était pas assez, que je pouvais faire plus. Donc, au fur et à mesure l’idée de refuge a pris plus d’épaisseur.

 

● Tes personnages sont tellement réussies et si mystérieux, on sent que tu as pris un soin particulier à les travailler, peux-tu nous en dire un peu plus sur eux, comment ont-ils pris forme ? 

Je les travaille à l’instinct, pendant l’écriture. J’imagine leurs failles, leurs douleurs étouffées et naturellement ils prennent vie dans mon esprit, se posent sur mon épaule pendant que j’essaie de construire une histoire à leur hauteur. Pendant 6 mois (le temps de l’écriture) je les côtoie, ils ne me quittent qu’au point final et encore, parfois ils me hantent un peu plus longtemps.

 

● Tu décris parfaitement les lieux, comment as-tu réussi à créer une ambiance si sombre et oppressante (une ambiance à la Shutter Island) ?

Simplement en tenant la main de mes personnages. Quand Sandrine est sur le bateau, je suis avec elle, je vois cette île inquiétante s’approcher de nous. Quand Damien se dirige vers la ferme, je suis dans la voiture… L’imagination est bien sûr importante (et là je n’ai pas de recette magique pour l’obtenir) mais ce sont des heures à imaginer les scènes avant de les écrire et de trouver le bon ton.

 

● Que de chemin parcouru depuis 2017 et la sortie de ton premier roman, penses-tu avoir franchi un nouveau cap avec les « Les refuges » ?

Oui, c’est certain. Le livre a reçu des prix importants (Cognac et Bruxelles), il va être traduit dans différents pays et a une bonne chance d’être adapté en série, donc oui, j’ai passé un cap dans la reconnaissance de mon travail. Mais le plus important reste l’écriture et l’impression pour moi d’avancer, de m’améliorer à chaque livre. C’est un challenge excitant. Et bien sûr, comme c’est le cas avec mes trois livres, j’aime proposer des récits différents, ne pas me cantonner dans un seul style. Cela aussi est très motivant.

 

● Comment organises-tu tes recherches avant l’écriture d’un roman et combien de temps cela te prend-il ?

Je compte environ un mois de recherche (lieux, histoire, sujet principal…) et ensuite six mois d’écriture. J’écris selon l’inspiration, je n’ai pas d’habitude ou de rituel. Je peux ne pas écrire durant une semaine comme me retrouver cinq heures non-stop devant l’ordinateur.

 

● Peux-tu nous dire si un quatrième roman est en cours d’écriture ?

Oui, je suis en train de l’écrire. Une fois de plus, ce sera différent du précédent. On quitte le thriller psychologique pour des drames profonds, répugnants mais malheureusement bien réels… Ce sera la première fois que j’utilise l’actualité (même si dans les chiens de Détroit la crise économique était réelle, ce n’était pas le cas pour les crimes) pour broder un récit autour. Et croyez-moi, en faisant mes recherches sur le sujet, je ne pensais pas découvrir autant d’horreur… Le prochain roman devrait sortir en septembre.

 

Lien vers ma chronique Les refuges

Je tiens à remercier Jérôme Loubry d’avoir pris le temps de répondre aux questions de la Caverne du Polar. J’espère vous avoir permis de découvrir un peu plus cet auteur de talent.

 

image-magwemxxq200_ian-hanning-rea_jerome-loubry.jpg

 

10 réflexions sur “Entretien avec Jérôme Loubry – Les refuges

  1. laplumedelulu 14 janvier 2020 / 10 h 41 min

    Le prochain qui sort en septembre youpiiiiiii. Merci à vous deux pour ce bel échange 🙏❤️

    Aimé par 1 personne

  2. brindille33 14 janvier 2020 / 22 h 17 min

    Merci pour cet entretien. J’ai eu un coup de cœur pour les deux livres cités. Il est intéressant de savoir comment les écrivains mettent leurs histoires en place. Pour Les Refuges, il n’était pas question de perdre le fil ou de « couler » 😉 Merci pour cet interview.

    Aimé par 1 personne

      • brindille33 15 janvier 2020 / 17 h 06 min

        Je suis totalement d’accord. J’aimerais beaucoup rencontrer l’auteur au sujet de ce livre ainsi que pour l’autre. Sans vouloir spolié, je pourrais ainsi lui poser des questions qui me taraudent. 🙂

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s