L’Art du meurtre – Chrystel Duchamp

Un grand merci aux Editions l’Archipel pour cette lecture.

Chronique :

Aujourd’hui je vais vous parler de L’Art du meurtre le premier thriller d’une jeune auteure très prometteuse, Chrystel Duchamp. J’adore découvrir de nouveaux auteurs et c’est vrai que l’on est gâté en France. La littérature noire dans son ensemble se porte à merveille ! Lorsque j’ai reçu ce livre, j’ai directement été séduit par sa couverture que je trouve très classe. L’univers de l’art et le monde de l’art contemporain m’est totalement inconnu et je dois bien avouer que je n’y suis pas très sensible. Mais là dans ce livre j’ai vraiment apprécié sa découverte. Allez suivez-moi c’est parti en direction du XVIe arrondissement de Paris. Capture-d’écran-2019-11-05-à-14_06_54

On fait connaissance avec Audrey Durand, lieutenant de police un peu dépressive qui est en pleine détresse morale. Elle et ses collègues du 36 doivent se rendre au plus vite dans le XVIe, Franck Tardy un avocat renommé à la retraite a été assassiné dans son luxueux appartement et son corps est retrouvé dans une mise en scène horrifique qui n’est pas sans rappeler une œuvre d’art. Audrey, qui avant d’intégrer la police suite au décès de son père, a fait des études d’art pour devenir conservatrice de musée, ne tarde pas à faire des rapprochements sordides entre la scène de crime et le monde de l’art. Pour élucider ce meurtre, les enquêteurs vont devoir s’immerger dans le monde du sadomasochisme. Mais très vite ils vont découvrir un autre meurtre à la mise en scène un peu particulière également. Paul Mourond un dentiste renommé qui a fondé une association en Afrique. Audrey qui est en charge de l’enquête avec toute son équipe de la PJ, va se rapprocher de Joël, un revendeur d’art, qui va les aider tout au long de l’enquête. Quel lien y a t’il entre ces deux meurtres ? Qu’est-ce que le monde de l’art a à voir avec tout ceci ?

Ce roman est une belle découverte. J’ai adoré l’intrigue qui est très originale. Pour moi la plume de Chrystel Duchamp est fluide et percutante. J’aime beaucoup la narration à la première personne et j’adore les chapitres courts qui pour moi contribue toujours à dynamiser le récit. J’ai bien aimé l’ambiance et l’esprit solidaire de toute l’équipe de la PJ, même si j’aurai aimé un peu mieux connaître les différents protagonistes, Patricia, Gaël, Mathias, Alain et Mehdi. Pour en revenir à l’art qui est un sujet complexe, j’ai appris beaucoup de chose et je trouve que le fait de mêler l’art avec une enquête policière fonctionne très bien. Faire des scènes de crime, une œuvre artistique ça matche toujours. De plus c’est toujours agréable d’apprendre de nouvelles choses sur des thématiques dont on ne maîtrise pas trop le sujet, c’est très enrichissant sur un plan personnel.

L’Art du meurtre est un vrai coup de cœur. Pour moi il y a tout ce que j’aime dans ce livre, de l’originalité, du rythme et une vraie enquête avec une équipe que j’ai apprécié. D’ailleurs j’espère bien retrouver Audrey et toute son équipe dans un prochain roman. En plus de cela, il faut se rappeler que c’est son premier, bravo quel bonheur de tomber sur ce genre de livre et encore merci à Chrystel Duchamp et aux éditions de L’Archipel pour cette lecture, vivement le prochain !

Résumé de l’éditeur :

Le corps de Franck Tardy, avocat à la retraite, est retrouvé dans son luxueux appartement du XVIe arrondissement. Il a été torturé, mutilé, puis assis à une table dressée pour un banquet. Un crime de toute beauté !
Dépêchée sur place, l’équipe de la PJ découvre que l’homme – un collectionneur – fréquentait les clubs sadomasochistes de la capitale. Et que, malgré sa fortune, il était à court de liquidités.
Quand le corps d’un autre amateur d’art – dont la mort a été soigneusement mise en scène – est retrouvé, le doute n’est pas permis : un tueur en série est à l’œuvre.
Pour le lieutenant Audrey Durand, cette enquête dans le monde de l’art contemporain sera-t-elle l’occasion de faire taire ses démons, ou se transformera-t-elle en une plongée hypnotique aux confins de la folie ?

Chrystel Duchamp – L’Art du meurtre (Editions l’Archipel 2020)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleine

Un autre jour – Valentin Musso

Un grand merci aux Editions du Seuil pour cette lecture.

Chronique :

Aujourd’hui je vais vous parler du dernier roman de Valentin Musso, Un autre jour. C’est déjà son huitième roman, mais moi c’est mon premier et je dois dire :  quelle première… Bien sûr que je connais Valentin Musso de nom, mais je n’avais encore jamais rien lu de lui, c’est chose faite en ce début d’année 2020. Suivez-moi en direction des USA pour Un autre jour… Ou ai-je déjà écris cette même chronique !? Aidez-moi je ne sais plus quel jour on est…! couv13171985

On fait connaissance avec Adam Chapman un architecte de 41 ans qui se réveille en sursaut un samedi matin à 5h32, envahi par une horrible intuition. Il est sûr que quelque chose ne va pas avec sa femme Claire qui passe le week-end chez ses parents. Après avoir pris sa douche pour se calmer un peu, son téléphone sonne. Qui peut bien vouloir le joindre à une heure pareille ? Son mauvais pressentiment le saisit à nouveau. C’est là que tout s’effondre pour Adam, un inspecteur de police un certain Andy Miller lui annonce que sa femme a été retrouvée morte proche de la maison du lac de ses beaux-parents. Dévasté par cette nouvelle, petit à petit Adam va perdre pied avec la réalité… Dès lors il va osciller entre rêve et réalité !

Je dois bien avouer que j’ai adoré ce roman ! Bien sûr qu’il est court mais on retrouve vraiment tous les ingrédients qui font de ce roman un excellent thriller. Beaucoup de mystère, d’incompréhension, je me suis posé un tas de questions (même après la lecture du livre) et de rebondissements. Il n’y a pas beaucoup de personnages dans le roman, mais ceux présent sont très bien travaillés. L’écriture est très fluide je dirai que c’est une écriture à « l’américaine », directe et rythmée, qui va à l’essentiel avec des chapitres assez courts. Le dénouement quant à lui est bluffant. Je ne lis que du polar à longueur d’année et honnêtement ce dénouement m’a vraiment scotché, ce n’est pas facile de me surprendre à ce point.

Un autre jour est un thriller déroutant et fascinant avec un dénouement de dingue. Ma première rencontre avec l’univers de Valentin Musso a été une réussite totale. Comme déjà évoqué je n’ai jamais lu ses autres romans, mais là chapeau quel talent ! Un vrai coup de cœur en ce début d’année 2020, je recommande ce livre à tout le monde et j’ai hâte de relire à nouveau un roman de Valentin Musso.

Résumé de l’éditeur :

Que peut-on encore perdre quand la vie vous arrache le seul être
que vous avez jamais aimé ?
Adam Chapman, architecte de 41 ans, a tout pour être heureux. Il vit depuis huit ans un amour sans nuages avec sa femme Claire. Mais, un matin, un coup de téléphone vient lui annoncer l’inimaginable. Alors qu’elle passait le week-end dans la maison de campagne de ses parents, Claire a été assassinée en lisière d’un bois. En quelques secondes, l’existence d’Adam vole en éclats. Mais ce qui pourrait être une fin n’est qu’un début. Car Adam n’a aucune conscience de la véritable tragédie qui a commencé à se jouer. Dès le lendemain de la mort de Claire, il va découvrir qu’il existe pire que de perdre ce que l’on a de plus cher au monde : le perdre une seconde fois…

Valentin Musso – Un autre jour (Editions du Seuil 2019)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleine

Les Trois Crimes de Noël – Christian Jacq

Un grand merci aux XO Editions pour cette lecture.

Chronique :

Aujourd’hui je vais vous parler d’une enquête de l’ex-inspecteur-chef Higgins, un personnage créé par Christian Jacq l’auteur mondialement connu pour ses romans sur l’Égypte ancienne. Je le découvre pour la première fois dans Les Trois Crimes de Noël qui est le 3ème opus de cette série culte. Allez c’est parti suivez-moi tous en direction de la vieille Angleterre dans un sombre manoir érigé en pleine campagne pour les fêtes de Christmas. HIGGINS-3_-COLLECTOR_BANDE_LES_TROIS_CRIMES_DE_NOELL-Copie-667x1024

On fait connaissance avec Aldebert Tilbury qui est le majordome de Lost Manor un vieux manoir érigé au cœur de la campagne anglaise. Puis arrive un à un les différents invités qui sont conviés à un repas de Noël et à assister à l’ouverture du testament de Lord James Rupert le défunt propriétaire qui est décédé dix ans auparavant. C’est à minuit que doit être lu le testament en présence du notaire et des membres de sa famille. L’ex-inspecteur chef Higgins de Scotland Yard est lui aussi convié à y assister, du coup il emmène avec lui le superintendant Scott Marlow. Mais les routes sont bloquées par la neige et tous les protagonistes n’ont pas d’autres choix que de rester la nuit entière dans ce vieux manoir sombre et froid. Le repas de Noël va très vite se transformer en un véritable cauchemar à Lost Manor, un huis-clos sanguinolent avec des meurtres qui s’accumulent. Un assassin rôde et frappe tour à tour les invités. Higgins et Marlow vont devoir agir très vite et tenter de démasquer le tueur. Mais ce n’est pas chose aisé, car tous les invités ont quelque chose à cacher et ils ne s’apprécient guère, mais ils ont tous le même mobile : l’héritage.

Moi qui est un grand fan d’Agatha Christie et de cette campagne anglaise hors du temps je ne peux qu’apprécier cet inspecteur à la moustache poivre et sel ! J’adore ce genre d’enquête classique à la Hercule Poirot, forcément on est obligé de faire le lien. Je suis bien conscient que ce schéma à un petit air de déjà-vu, mais il n’est pas facile à réaliser et je trouve que l’auteur s’est est bien sorti. J’ai beaucoup aimé les différents protagonistes de ce roman, ils sont tous suspects et ils cachent plein de choses. Je dois bien avouer que jusqu’au dénouement je n’ai pas trouvé qui est le meurtrier. J’ai vraiment réussi à être totalement captivé par l’ambiance de ce huis-clos de Noël dans un manoir isolé par la neige, ce livre est un vrai Cluedo géant bravo à Christian Jacq.

Avec Les Trois Crimes de Noël, j’ai passé un excellent moment de lecture en ce début d’année. J’ai découvert cette série culte sur le tard, mais mieux vaut tard que jamais. J’ai pris plaisir à découvrir l’univers de Christian Jacq et j’ai hâte de lire d’autres aventures de l’inspecteur Higgins et du superintendant Scott Marlow.

Résumé de l’éditeur :

En cette nuit glaciale de Noël, dans un extraordinaire manoir perdu au coeur de la campagne anglaise mais rempli de trésors, on va enfin ouvrir le testament d’un Lord excentrique, mort dans
des circonstances suspectes. Et ses héritiers ont peut-être tort de se montrer impatients. Mais pourquoi Higgins, ami du défunt, a-t-il été appelé d’urgence ?

Christian Jacq – Les Trois Crimes de Noël (XO Editions 2016)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleine