Entretien avec Nathalie du blog Mes Lectures du Dimanche

 

Après la Suisse et la France, je continue cette série d’entretien avec une blogueuse Belge, Nathalie du blog Mes Lectures du Dimanche.

MLDD

 

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Me résumer en quelques mots est un exercice bien ardu ! 😊 Je m’appelle Nathalie, j’ai 39 ans. Je suis indépendante et travaille aux côtés de mon mari à aider les entreprises à réaliser des plans d’économies d’énergie et, in fine, à participer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Rien ne me prédestinait à atterrir dans ce domaine parce, depuis toute petite, je rêvais d’être interprète. J’ai même commencé des études universitaires dans ce sens, mais mon parcours personnel m’a détourné de cette voie et, après quelques errances professionnelles, j’ai repris des études à horaire décalé alors que j’étais maman d’une petite fille qui n’avait pas encore un an. Quelques années (et beaucoup de labeur) plus tard, j’ai obtenu un graduat en informatique, moi qui sortait d’études de latin-langues ! Lorsque j’ai démarré dans l’entreprise où je suis toujours aujourd’hui, j’étais sensée contribuer aux développements logiciels que nous utilisons pour les mesures d’énergie, au lieu de quoi j’ai mis les pieds sur le terrain et j’ai tellement aimé que j’y suis restée, devenant un « médecin généraliste » des problèmes énergétiques. C’est un métier enrichissant, car j’ai la chance de parcourir l’industrie et d’y découvrir des trésors, humainement et technologiquement parlant. Côté privé, mon mari et moi sommes à la tête d’une joyeuse bande de gamins rassemblés sous le terme très actuel de « famille recomposée », alliant ma fille, les deux siennes et notre petit garçon. Si les démarrages n’ont pas toujours été faciles, je pense que nous avons maintenant notre rythme de croisière, sachant que mon passé m’a appris à savourer les petites choses, et je m’efforce donc au quotidien d’être le moteur de la famille afin de créer dans nos mémoires le plus de souvenirs heureux possibles. Mon leitmotiv est Carpe Diem et même si je suis parfois bien incapable de l’appliquer, je reste fondamentalement convaincue de la force qu’on peut tirer des plus petites choses…
Ah oui, pardon, tu avais dit quelques mots…

 

  • Quel est ton premier souvenir avec le monde du livre ?

Lorsque j’avais cinq ans, peu avant mon entrée en primaire, mes parents ont déménagés de l’Allemagne à la Belgique. Ce genre de déménagement demandant beaucoup d’organisation, ma marraine (très jeune à l’époque) s’est vu assignée à la tâche de garde chiourme pour mon grand frère et moi. Et elle m’a appris à lire. Après quoi, dès mon entrée en primaire, il y a toujours eu un livre dans le prolongement de mes mains. A six ans, la Comtesse de Ségur, à dix, Delly, à douze, Mary Higgins Clark… J’ai l’impression que les livres ont toujours et feront toujours partie de moi !

 

  • Quelle est la date de création et l’origine du nom de ton blog ?

Et bien ce mois-ci, je fêterai les deux ans de « Mes Lectures du Dimanche » ! Je compte d’ailleurs passer ce cap avec un petit concours 😊. J’ai choisi « Mes Lectures du Dimanche » parce qu’avec un tel métier et autant d’enfants il est clair que j’ai vraiment très peu de temps pour lire, y consacrant généralement seulement mon dimanche ! Le soir, je suis généralement trop fatiguée, et le matin trop pressée… Dès lors, le nom s’imposait à moi, avec aussi cette connotation « du dimanche » qui signifie « amateur » (comme quand on traite un conducteur de « chauffeur du dimanche ») ! Parce que je ne veux pas me prendre trop au sérieux et que je suis bien consciente que mes avis ne sont que la transcription de mes ressentis et en aucun cas une analyse critique professionnelle. J’estime que, même si un livre ne m’a pas plu, l’auteur y a travaillé dur et je n’ai pas le droit de dénigrer son travail. D’ailleurs, quand je n’ai pas aimé un livre, je m’efforce de trouver un lecteur plus enthousiaste et d’insérer un lien vers son retour dans mon article.

 

  • Qu’est ce qui t’a motivé a créé ton blog Mes Lectures du Dimanche ?

Au départ, j’ai commencé à écrire mes ressentis de lecture à chaque bouquin terminé parce que je commençais à me rendre compte que j’oubliais parfois que j’avais lu tel ou tel livre, ou je me souvenais de l’avoir lu sans pouvoir me rappeler ce que j’en avais pensé ! Je gardais consignés ces retours de lecture dans un fichier à l’abri de tout regard. J’ai fini un jour par les soumettre à une amie qui cherchait une idée lecture. C’est elle qui m’a incitée pendant de longues semaines à les partager au travers d’un blog… J’ai hésité longtemps, puis j’ai fini par me lancer, et sans aucun regret ! Je sais que depuis, elle est devenue une discrète lectrice de mon blog et qu’elle reste ma plus fervente supportrice ! Je profite aussi de ce petit paragraphe pour souligner le rôle d’Isabelle dans « Mes Lectures du Dimanche », grâce à qui certaines fautes d’orthographes disparaissent mystérieusement quelques jours  après la publication d’un article…

 

  • Combien d’heures consacres-tu à ton blog chaque semaine ?

Ça c’est vraiment très aléatoire ! Je ne rédige que mes retours de lectures, donc ça peut être un par mois ou deux par semaines, selon les lectures que j’enchaîne ! Avant, je publiais aussitôt ma chronique écrite, maintenant je commence à planifier, histoire de ne pas surcharger pendant quelques jours et être ensuite muette plusieurs semaines. J’ai quand même du mal à « planifier » mes articles, mais j’essaie de m’y conformer. Le problème, c’est que j’ai une façon d’écrire assez instinctive, et je trouve que mes chroniques perdent en spontanéité si je me relis plusieurs fois. Par contre, je suis très régulière en ce qui concerne la lecture des blogs que je suis. Tous les matins, en déjeunant, j’ouvre mon lecteur WordPress et je reprends la lecture des articles où je m’étais arrêtée. Parfois aussi durant ma pause déjeuner ou quand un client me fait poireauter. C’est important pour moi de tout lire, par respect pour les bloggeurs qui prennent le temps de partager leurs sentiments.

 

  • Quels sont tes auteurs préférés ?

Adolescente, c’est Mary Higgins Clark qui m’a ouvert les portes du genre policier et, même si maintenant ces histoires un peu neuneu ne remportent plus mes suffrages, je reste attachée à cet auteur pour tout ce qu’elle m’a apporté dans mon parcours de lectrice. Ces dernières années, Franck Thilliez est devenu l’un de mes auteurs préférés, rejoignant Harlan Coben que j’avoue adorer, même si certains le voient comme une machine à succès rodée et réchauffée. Pour les autres, grâce à tous les bloggeurs que je suis, je diversifie mon panel, ayant ainsi découvert Claire Favan, Olivier Norek, Patrick Bauwen, Barbara Abel, Nicolas Feuz, Sandrine Colette, Jérôme Loubry, et j’en oublie tellement ! Des découvertes que, sans le blog, je n’aurais jamais faites !

 

  • Quelles sont tes autres passions dans la vie ?

Dans un style d’une futilité exaspérante, j’adore me peinturlurer les ongles ! Mais hormis la lecture, j’adore passer du temps en famille ! Chasse aux œufs et goûter de Pâques, déjeuner de Saint-Nicolas, autant de rendez-vous incontournables durant lesquels je réunis toute la famille, et grands et petits s’amusent et finissent par attendre ces rendez-vous avec impatience. Dans ces cas-là, je me transforme en Bree Van de Kamp le temps de la préparation pour ensuite devenir Lynette Scavo quand tout le monde est réuni. Carpe Diem ! 😊

 

  • Quel sera ton mot de la fin ?

Tout d’abord un immense merci à toi, Steve, pour cette mise à l’honneur qui me touche énormément, et ensuite un autre immense merci à cette communauté de bloggeurs littéraires ou passion, échange et respect sont les maîtres-mots.

 

Merci à Nathalie de s’être prêté au jeu et d’avoir répondu à mes questions. J’espère que cet échange vous a plu. A très vite.

Voici l’adresse de son blog : https://lecturesdudimanche.com/

20170807_180408

Entretien avec Anaïs du blog Anaïs Serial Lectrice

Je continue cette nouvelle série d’entretien avec Anaïs du blog Anaïs Serial Lectrice.

IMG_20181018_085924_275.jpg

 

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour. Je m’appelle Anaïs, j’ai 31 ans, et je vis dans la région Grand Est. Je suis blogueuse littéraire depuis un peu plus de deux ans.

 

  • Quel est ton premier souvenir avec le monde du livre ?

Ma mère m’a trouvée un jour en train de lire en cachette dans la maison, alors qu’elle m’avait appelée plusieurs fois car c’était l’heure d’aller à l’école. Quand je lui ai dit que je ne pourrais pas me rendre à l’école ce jour-là car j’étais en train de lire, je me suis prise une sacrée engueulade. J’avais 5 ans, j’étais en dernière section de maternelle, et il semblerait que j’ai appris à lire toute seule… Je n’ai plus aucun souvenir de cette scène mais elle me l’a répétée tant de fois que je la connais par cœur. Ma mère a toujours lu avec moi, et je ne sais pas comment c’est venu, mais j’ai effectivement appris à lire toute seule à l’âge de 5 ans.
Mes souvenirs d’enfance autour de la lecture résident dans des lectures de Chair de poule, de Fantômettes, visiblement j’aimais déjà la littérature noire à l’époque ! Tintin a également tenu une place très importante dans ma vie, encore à l’heure actuelle d’ailleurs. Je n’avais pas énormément de livres chez moi à l’époque, on vivait en rase campagne, pas de bibliothèque à part celle de l’école, pas de grand supermarché et encore moins de librairie. J’ai beaucoup relu les livres que j’avais à l’époque.

 

  • Quelle est la date de création et l’origine du nom de ton blog ?

J’ai créé mon blog en juin 2016, après avoir créé mon Instagram lecture en janvier de la même année. Ca a été compliqué à trouver un pseudo original et qui sortait de l’ordinaire, je suis allée à la solution de facilité en prenant mon prénom et en associant le terme serial lectrice. C’est un peu un clin d’œil au fait que je ne lis que du thriller et du polar, et par définition un serial killer est quelqu’un qui a tué plusieurs personnes. J’ai un rythme de lecture assez important, je « tue » beaucoup de livres chaque année, et du coup j’ai fait l’association des deux.

 

  • Qu’est ce qui t’a motivé a créé ton blog Anaïs Serial Lectrice ?

Je suis la seule lectrice de mon entourage et j’ai eu envie de partager ça avec d’autres. Qu’est-ce qu’il reste, finalement, quand on a terminé un bouquin ? Et bien pas grand-chose en fait, car on enchaîne avec d’autres derrière et on en arrive à les oublier. Avec le blog, je garde une trace de mes lectures, de mon ressenti, et ça me permet d’échanger avec d’autres lecteurs.

 

  • Combien d’heures consacres-tu à ton blog chaque semaine ?

Hmmmm je crois que je préfère ne pas compter. Il y a le blog, mais il y a aussi les réseaux associés : je tiens une page Facebook, un Twitter, un Instagram qui tourne pas trop mal, je rédige des chroniques assez longues en général, je fais mes photos moi-même avec mon appareil photo, j’essaie de répondre à tous les commentaires dans un délai raisonnable… Récemment j’avais plusieurs articles en retard, plusieurs jours sans répondre à qui que ce soit, j’ai passé 7h d’affilé à gérer tout ça… Non-stop… C’est énorme et en même temps je n’ai rien vu passer, c’est un plaisir pour moi et le jour où ça deviendra une contrainte, j’arrêterai. De tête, si je devais donner un chiffre, pour la gestion de tout ça, je dirais une vingtaine d’heures par semaine. En plus de mon travail à temps plein car je précise que je bosse à temps plein, dans un milieu totalement différent du milieu littéraire. Je gère donc mon blog le soir et les week-ends.

 

  • As-tu déjà eu l’envie d’écrire toi-même un roman ?

Absolument pas ! Je n’ai aucune imagination, écrire une histoire me semble trop complexe pour moi. Je suis d’un naturel très angoissé et franchement je pense que je finirais droguée ou alcoolique si je m’y mettais. C’est trop de travail, trop de stress pour moi, je préfère laisser faire ceux qui savent.
Comme je le dis régulièrement, c’est naturel chez moi de décortiquer un texte pour en parler, j’ai suivi logiquement un cursus littéraire en études supérieures, donc je sais analyser un texte (bien que j’essaie de sortir du cadre de l’analyse de texte au risque de devenir profondément chiante dans mes chroniques). Mais écrire un livre nécessite une imagination que je ne pense pas avoir.

 

  • Quels sont tes auteurs préférés ?

Ouahou… La question difficile !
Je dirais, en auteur islandais Arnaldur Indridason, Ragnar Jonasson (j’aime beaucoup les thrillers nordiques et plus particulièrement les islandais).
En auteurs français ils sont nombreux : Mattias Köping qui a fait une entrée absolument fracassante dans l’univers du thriller en l’espace de deux parutions, Franck Thilliez que je suis depuis une dizaine d’année et qui sait toujours se renouveler, Jacques Expert, Ghislain Gilberti parce qu’il écrit de putains de bons thrillers qui prennent aux tripes… Il y en a tellement !

 

  • Quelles sont tes autres passions ?

Le voyage, c’est l’élément moteur de ma vie, celui qui me fait me lever tous les matins pour aller bosser. Je suis une passionnée de l’Islande, je suis tombée amoureuse de ce pays après trois voyages sur place.
J’aime bien la pâtisserie aussi, je préfère d’ailleurs la faire que la manger. Et puis la musique métal, avec en tête Iron Maiden, ma crème de la crème !

 

  • Quel sera ton mot de la fin ?

Merci de m’avoir accordée cette mise en lumière sur ton blog, et merci à tous de m’avoir lue jusqu’au bout.

 

Merci à Anaïs de s’être prêté au jeu et d’avoir répondu à mes questions. J’espère que cet échange vous a plu.

Voici l’adresse de son blog. https://anaisseriallectrice.com/

 

img_20190102_141242_364img_20180912_174758_071