Je sais pas – Barbara Abel

Chronique :

Depuis le temps que j’entends parler de Barbara Abel, je me suis enfin lancé dans la lecture de l’un de ses romans et comme premier roman j’ai choisi « Je sais pas ». Nous voici donc parti en direction de… Oh « Je sais pas »! 61JjpHFadzL__SX309_BO1,204,203,200_

Un jour de sortie scolaire, Emma Verdier disparaît. Son institutrice Mylène et les autres membres de son équipe partent à sa recherche. On appelle les parents, Camille et Patrick Verdier. Puis Emma réapparaît et c’est le soulagement. Mais lorsqu’on s’aperçoit que Mylène, l’institutrice a disparu, le capitaine Dupuis commence à s’interroger. Surtout qu’Emma porte à son bras un bandage fait avec le foulard de Mylène. Lorsqu’il interroge Emma, cette dernière répond aux questions par un « Je sais pas » systématique. Que s’est-il réellement passé dans la forêt ? Autant de mystère et de questions qui vont rester sans réponse d’autant plus que Mylène reste introuvable. Et ses jours sont comptés… Pourtant le capitaine Dupuis sent que Camille cache quelque chose. Bien entendu nous, nous savons ce que cache Camille. « Je sais pas » est un roman angoissant qui met mal à l’aise. Que se passe-t-il vraiment dans la tête d’une fillette de 5 ans qui a vu sa mère embrasser un autre homme que son père ?

Les personnages sont bien travaillés et ne nous laissent pas indifférent. Ils sont bien exploités du début à la fin. Au début, ils paraissent tous sans histoire, mais très vite on se rend compte qu’ils ont tous une petite part d’ombre. La plume de Barbara Abel est déroutante. J’ai beaucoup aimé son style. Elle déroule l’intrigue d’une main de maître. De la première à la dernière page, les surprises sont nombreuses, la façon dont on vit chaque instant avec les différents protagonistes est bluffant. La fin m’a scotché, je ne m’attendais vraiment pas à un tel dénouement.

« Je sais pas » ce que vous en attendez, mais si vous recherchez un thriller psychologique efficace à l’intrigue malsaine alors foncez ce livre est pour vous…

Résumé de l’éditeur :

Le jour de la sortie en forêt de l’école maternelle des Pinsons, la petite Emma disparaît. Son institutrice Mylène finit par la retrouver à la nuit tombante dans une cavité. Piégée à son tour, l’institutrice parvient à hisser la fillette sur ses épaules, laquelle s’échappe et court rejoindre le groupe. Mais Mylène reste introuvable et Emma ne sait pas indiquer où se trouve sa maîtresse.

Barbara Abel – Je sais pas (Editions Belfond 2016), (Editions Pocket 2017), (Editions France Loisirs 2017).

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-vide

En lieux sûrs – Linwood Barclay

Merci aux éditions Belfond pour cette lecture.

Chronique :

Linwood Barclay est un auteur canadien très connu et reconnu. Mais je n’ai encore jamais lu aucun de ses livres, c’est désormais chose faite. En lieux sûrs est en quelque sorte une suite de Cette nuit-là. Mais les deux livres peuvent très bien se lire indépendamment l’un de l’autre. en lieux sûrs

On y retrouve donc quelques personnages principaux. Tout d’abord la famille Archer qui est composé de Terry le père, professeur de littérature, Cynthia sa femme qui travaille pour le département de la santé et leur fille Grace. Vince et sa bande de malfrats, ainsi que Jane sa belle-fille. Tout commence un soir, lorsque que Stuart le copain de Grace l’emmène dans une maison dont il sait que les propriétaires sont absents, pour faire un tour avec la Porsche qui se trouve dans le garage. Mais rien ne va se passer comme prévu, pour les deux ados, il y avait bien quelqu’un dans cette maison. Mais qui et pour y faire quoi ? Grace et ses parents vont se retrouver mêlé à une histoire dont ils n’imaginent pas l’ampleur. Ils n’ont pas le choix, ils vont devoir collaborer avec des criminels. Et Terry est vraiment prêt à tout pour sauver sa fille.

Chaque chapitre apporte son lots de rebondissements. Des innocents vont se retrouver dans des situations où il n’y a plus de frontières entre le bien et le mal. L’intrigue est originale, les personnages sont très travaillés, le suspense et l’action sont en place.

Un thriller agréable où l’épilogue est vraiment bien réussi. Je relirai avec plaisir un livre de cet auteur.

Résumé de l’éditeur :

La famille Archer est au bord de l’implosion. Grace, quatorze ans, ne supporte plus l’attitude surprotectrice de ses parents ; Cynthia, la mère, a des bouffées d’angoisse ; quant à Terry, le père, il ne sait plus comment faire pour maintenir un semblant de cohésion et de dialogue.
Une famille comme toutes les autres confrontée à la crise d’adolescence ? Pas si sûr. Car les Archer reviennent de loin. Cynthia, surtout, qui a vécu un drame destructeur au même âge que sa fille et sent remonter en elle le souvenir de cette nuit où toute sa famille a disparu.
Un week-end, après une énième dispute, par jeu, par défi, par inconscience, Grace et son petit ami s’introduisent dans une maison, en apparence banale. En apparence seulement, puisqu’il s’agit en réalité de la cache d’un mafieux local. Sans le vouloir, Grace vient de mettre le pied dans un piège fatal.
Et, pour Cynthia, le cauchemar recommence. Vingt ans après, l’histoire se répète…

Linwood Barclay – En lieux sûrs (Belfond/Noir 02/03/2017) traduit de l’anglais (Canada) par Renaud Morin.

Son titre original est « No Safe House » (2014).

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-a-moitie-pleineetoile-vide