James Bond : Le guide officiel de 007 – Lee Pfeiffer & Dave Worrall

Chronique :

Aujourd’hui après une longue pause sans chronique je reviens vers vous avec une lecture plaisir. C’est difficile pour moi actuellement de trouver du temps pour lire et donc d’alimenter le blog. Ma femme travaille et nous avons deux garçons (4 ans et 7 ans) qui n’ont pas école comme tout le monde le sait. Donc c’est le rôle de papa qui prédomine c’est bien logique. Malgré tout j’essaye de me faire plaisir en soirée et de lire quelques livres sur mon autre grande passion : JAMES BOND 007. couv57824649

Je viens de terminer Le Guide Officiel de 007 de Lee Pfeiffer & Dave Worrall ce livre est tout simplement une pure merveille pour tous les amoureux de Bond. Tout commence par une belle introduction et un bel hommage rendu à Albert R. Broccoli surnommé affectueusement « Cubby », le producteur légendaire de James Bond au cinéma. Ensuite les auteurs ont détaillé chaque film en parlant de la mission, des Bond Girls, des ennemis, des alliés, des véhicules, des gadgets, des armes, de la musique, du marketing et du box-office. Bien entendu tous les films sont illustrés de très belles photos dont certaines sont inédites. A la fin du livre les auteurs nous proposent une petite biographie sur le père littéraire de l’agent 007 Ian Fleming. Ils présentent également les principaux acteurs qui ont fait le succès de la saga Bond depuis quarante ans et enfin ils s’intéressent à l’influence de James Bond dans la culture populaire et notre société actuelle. Bien entendu ce livre qui date de 2005 ne relate pas les films avec Daniel Craig.

Ce que j’ai bien aimé dans ce guide c’est que les auteurs n’hésitent pas à donner leur avis favorable ou non à certains films. Ils ne disent pas qu’ils ont tout aimés et approuvés et ça c’est vraiment top. Le Guide Officiel de 007 qui date de 2005 retrace avec merveille tous les films de la saga James Bond. De 1962 à 2002, de Sean Connery à Pierce Brosnan, les auteurs reprennent film par film, chronologiquement les 40 ans d’existence du personnage. Pour tous les « Bondophiles » ou « Bondologues » c’est un livre à avoir absolument dans sa bibliothèque.

« Même ceux d’entre nous qui ont littéralement grandi avec la série n’auraient pu prédire l’impact durable de James Bond sur la culture populaire. Pourtant l’agent 007 a abordé le nouveau millénaire plus juvénile que jamais. L’intérêt même qu’il suscite dans le monde entier est encore plus impressionnant que sa longévité. »

 

Résumé de l’éditeur :

James Bond, le guide officiel offre pour la première fois aux lecteurs français une vision exhaustive et éclairée de ce qui fait du plus célèbre espion de tous les temps un véritable mythe. Film par film, des origines à nos jours, tous les secrets de James Bond enfin révélés dans leurs moindres détails, qu’il s’agisse de sa mission (toujours délicate), de ses ennemis (toujours plus nombreux), de ses alliés (toujours Moneypenny), de ses véhicules (toujours extravagants), de ses gadgets (toujours sophistiqués), de ses armes (toujours novatrices), et bien sûr de ses conquêtes féminines (toujours sublimes), sans oublier les anecdotes inédites de tournage et les reproductions d’affiches de cinéma et de produits collector… Avec 250 illustrations, pour certaines inédites, tirées des archives très fermées de Eon Productions, Lee Pfeiffer et Dave Worrall rendent ici un hommage vibrant au plus brillant, au plus sexy et au plus populaire des héros modernes.

Lee Pfeiffer & Dave Worrall – Le Guide Officiel de 007 (Editions Flammarion 2005)

Nous rêvions juste de liberté – Henri Loevenbruck

Chronique :

Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman formidable. Il s’agit d’un roman de Henri Loevenbruck, Nous rêvions juste de liberté. Honnêtement parfois il est difficile de poser des mots sur ce que l’on a ressenti à la lecture, mais je vais faire de mon mieux. J’ai beaucoup entendu parler de ce livre et je dois dire que tout ce que j’ai entendu à son égard est bien réel et plus encore… A votre tour enfilez votre casque, votre blouson en cuir et suivez-moi en direction de Providence et venez gouter à la liberté. couv26507209

Ce roman raconte la vie d’Hugo alias Bohem un jeune adolescent de seize ans, qui rêve de liberté. C’est d’ailleurs lui-même qui prend la parole dans ce roman. Il nous raconte comment il est fière d’intégrer la bande à Freddy. Leur quatuor s’entend à merveille, Freddy c’est comme son grand frère. Avec lui il noue une amitié profonde qui est renforcée par leur amour commune pour la moto. Le père de Freddy, qui est garagiste, leur permettra de construire leurs bécanes, celles qui leurs donneront un avant-goût de liberté. Ensemble ils rêvent de prendre la route avec leurs motos et de fuir Providence sans jamais s’arrêter. Ils vont vivre un périple incroyable. Mais au fil des mois et des années, leurs amitiés s’effritent, leurs envies de prendre la route aussi. La vie n’est pas si simple et la route va leur réserver beaucoup de surprises. De belles et de moins belles surprises les attendent tout au long de leur road-trip.

Que dire des personnages, ils sont tellement authentiques, Bohem, Freddy, Alex (la fouine) et Oscar (le chinois) vous m’avez tous procuré beaucoup d’émotions. J’ai aimé découvrir le milieu de la moto et des MC (clubs de motard). On y découvre beaucoup de fraternité, mais également des côtés un peu plus sombre. J’ai beaucoup aimé le récit qui est intemporel et que dire du narrateur qu’est Bohem avec sa façon simple mais vraiment profonde de s’exprimer… Henri Loevenbruck nous embarque dans une virée à moto en compagnie des Spitfires, cette bande de jeunes plein de rêves puis de désillusion.

Edith Piaf avait son hymne à l’amour, Nous rêvions juste de liberté est un hymne à l’amitié et à la vie. Ce roman est une belle leçon de vie. Et quel dénouement !! Je ne risque pas de l’oublier, merci à vous Monsieur Loevenbruck pour ce magnifique moment de lecture. Je regrette une chose maintenant que je l’ai terminé, c’est le sentiment de ne plus jamais ressentir le plaisir et l’émotion que j’ai eu à le lire la première fois.

Bohem ces mots sont pour toi et rien qu’à toi, je tenais à te remercier pour tout. Tu m’as tellement bouleversé avec ton histoire, j’ai roulé avec toi, j’ai vécu avec toi, j’ai rêvé avec toi et j’ai même pleuré avec toi Hugo Felida… Et tu sais quoi Bohem tu vas me manquer, le temps de ton merveilleux récit moi aussi j’avais à peine vingt ans et je rêvais juste de liberté…

Résumé de l’éditeur :

Hugo, dit Bohem, et ses amis Freddy, le Chinois et le Fouine, rencontrés dans un lycée de Providence, prennent la route à moto. Au fil des années, leurs idéaux de fraternité et de liberté perdent de leur force.

Henri Loevenbruck – Nous rêvions juste de liberté (Editions Flammarion 2015), (Editions J’ai Lu 2017)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleine