Concours pour le premier anniversaire du blog.

Pour fêter le premier anniversaire de la Caverne du Polar, je vous propose de participer à un concours et je tiens à remercier tous les lecteurs qui ont eu la gentillesse de faire un tour sur mon blog.

1 gagnant tiré au sort recevra les 3 romans neufs suivants :

IMG_5321

 

La Maison Wolfe (James Carlos Blake)

Une heure de ténèbres (Michèle Rowe)

Dans le labyrinthe (Sigge Eklund)

 

Pour participer à ce concours :

  1. Il faut être abonné à la newsletter du blog.
  2. Trouver la bonne réponse à la question suivante : Quelle est la profession de Teodore Szacki, le personnage créé par l’auteur Polonais Zygmunt Miloszewski ?
  3. Envoyer un mail de participation à l’adresse suivante : sportland@orange.fr

(Dans le mail devra figurer la réponse à la question et le pseudo ou l’adresse e-mail qui sert d’inscription à la newsletter).

 Le gagnant sera tiré au sort parmi les bonnes réponses et sera averti par mail. Le tirage au sort aura lieu le 7 décembre 2017.

Bonne chance à tous et surtout bonnes lectures!

Steve

Le Silence pour toujours – Stuart Neville

Merci aux éditions Payot et Rivages pour cette lecture.

Chronique :

Stuart Neville est connu pour être l’auteur de Les fantômes de Belfast où apparaît pour la première fois l’inspecteur Jack Lennon. Le Silence pour toujours est le 4ème opus de cette série. Direction Belfast la capitale de l’Irlande du Nord. le silence pour toujours

On retrouve l’inspecteur Jack Lennon personnage poissard et un peu ambiguë dans un sale état, (il a reçu trois balles lors du dernier roman « Ames volées »). Sa vie est devenu cauchemardesque, il va mal tant au niveau physique que mental. Il est devenu accro aux antalgiques et Susan sa compagne ne le supporte plus. L’inspecteur chef Serena Flanagan, une femme d’une quarantaine d’années ayant la réputation d’être une dur à cuire va le soupçonner de meurtre. Mais elle-même passe un mauvais moment, elle vient d’apprendre qu’elle a un cancer et ne sait pas comment l’annoncer à son mari. C’est finalement ensemble que les deux vont dénouer cette enquête.

Stuart Neville nous plongent dans l’Irlande profonde, celle qui est sombre et sanglante. On ressent la société irlandaise encore meurtrie par son passé et son histoire de guerre civile qui a déchiré ce pays. Les personnages sont très touchants. L’écriture est très fluide et on est littéralement transporté en Irlande du Nord.

Ce roman est un mélange de manipulations, de corruptions, de souffrance et de tendresse. L’intrigue est sombre et captivante, un très bon roman noir comme je les adore.

Résumé de l’éditeur :

Après avoir été grièvement blessé dans une fusillade, l’inspecteur Jack Lennon voit sa vie partir à la dérive. Un jour, Rea Carlisle, une ex-petite amie, lui demande de l’aide. Rea, fille d’un politicien influent, a hérité de la maison d’un oncle qu’elle n’a jamais vraiment connu. En triant les affaires du défunt, elle tombe sur un album relié en cuir. Son contenu la remplit d’effroi. Page après page, elle découvre un catalogue de meurtres avec mèches de cheveux, ongles et autres souvenirs macabres. Impossible pour elle d’aller trouver la police, vu la position de son père ; mais au moment où elle s’apprête à rencontrer Jack Lennon, l’album disparaît…
Les terribles fantômes de Belfast n’ont pas fini de hanter les vivants.

Stuart Neville – Le Silence pour toujours (Rivages/Thriller 04/01/2017) traduit de l’anglais (Irlande) par Fabienne Duvigneau.

Son titre original est « The Final Silence » (2014).

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-vide

Bondrée – Andrée A. Michaud

Chronique :

Bondrée est un roman dans lequel l’auteur a parfaitement su transformer un cadre de vacances idyllique en un lieu cauchemardesque. Boundary Pond ou Bondrée, est un lac entouré de forêts sur la frontière entre le Maine et le Québec. On y trouve un camping et quelques chalets fréquentés aussi bien par des francophones que des anglophones. bondree

Lors de l’été 1967 une jeune fille du nom de Zaza Mulligan est retrouvée morte, prise dans un vieux piège à ours. Le chef de la police Stan Michaud conlus à un accident. Sauf que quelques jours plus tard sa meilleure amie Sissy Morgan va connaître le même sort et mourir de manière identique ! Dès lors les soupçons pèsent sur Pierre Landry un ancien trappeur qui s’est pendu devant sa cabane et qui hante la forêt depuis trop longtemps. Sa mémoire et ses anciens pièges inspire très certainement un tueur.

Les deux personnages principaux de ce livre sont Stan Michaud un flic à bout de force rongé par un lourd passé qui tourne au café et la jeune héroïne Andrée Duchamp qui nous livre sa vision des choses avec ses yeux d’enfants. Le contraste entre l’œil de la jeune Andrée et le flic expérimenté est saisissant.

La construction de ce roman est particulière, il y a une absence totale de dialogues. L’auteur a choisi d’alterner entre la narration à la première personne et d’autres chapitres écrits à la troisième personne. Bondrée est aussi un mélange de français québécois avec quelques phrases d’anglais.

Au fil du roman on se laisse happé par l’angoisse qui s’abat sur la communauté de Bondrée qui est impuissante face à cette horreur. L’histoire, l’intrigue et le dénouement sont bien ficelés.

Andrée A. Michaud a un talent fou, elle a fait de ce roman un livre atypique, passionnant et déroutant à la fois ! J’ai pris un grand plaisir à lire ce livre, c’est une très belle découverte en ce début d’année.

Résumé de l’éditeur :

A l’été 67, une jeune fille disparaît dans les épaisses forêts entourant Boundary Pond, un lac aux confins du Québec rebaptisé Bondrée par un trappeur enterré depuis longtemps. Elle est retrouvée morte, sa jambe déchirée par un piège rouillé. L’enquête conclut à un accident : Zaza Mulligan a été victime des profondeurs silencieuses de la forêt. Mais lorsqu’une deuxième adolescente disparaît à son tour, on comprend que les pièges du trappeur ressurgissent de la terre et qu’un tueur court à travers les bois de Bondrée.
Une écriture raffinée au service d’atmosphères angoissantes et de subtiles explorations psychologiques, dans la plus pure tradition de « Twin Peaks » de David Lynch.

Andrée A. Michaud – Bondrée (Editions Québec Amérique 02/04/2014, 16/09/2015), (Rivages/Thriller 21/09/2016)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-vide

 

Shutter Island – Dennis Lehane

Chronique :

Bienvenue dans l’univers de Dennis Lehane. Qu’on se le dise Shutter Island est vraiment un roman à part. Dans un climat d’après-guerre on est plongé dans le milieu psychiatrique. shutter-island

L’intrigue se passe sur une île isolée avec une tempête maritime qui s’approche. L’auteur nous embarque dans un huit-clos étouffant. Plus de moyen de communication, des docteurs très douteux et des bâtiments interdit d’accès. C’est dans ces conditions là que deux Marshall doivent retrouver une patiente qui a disparu de l’hôpital psychiatrique Ashcliffe. Teddy et son nouveau coéquipier Chuck vont mener une enquête et tenter de déchiffrer les codes laissé par Rachel Solando la patiente qui a mystérieusement disparu. Mais le personnel n’est pas très coopérant. Entre mensonges, dissimulations, cauchemars et angoisse l’ambiance devient oppressante. Et quand surgit la tempête ils vont se retrouver bloqué sur l’île !

L’auteur réussi à nous entraîner dans une histoire bouleversante. Les descriptions sont parfaites, rien n’est superflue. La tension s’accentue au fil des pages. On se pose des questions sans arrêt jusqu’au dénouement final qui fait froid dans le dos. La fin chacun peut d’ailleurs l’interpréter à sa manière mais on es forcément bousculé par ce dénouement inattendu.

Ce thriller marque le lecteur et est incontournable à mes yeux.  Avec ce roman Dennis Lehane s’impose comme l’un des très grands auteurs de polar.

Résumé de l’éditeur :

Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston, sur un îlot nommé « Shutter Island » se dresse un groupe de bâtiments à l’allure sinistre. C’est un hôpital psychiatrique dont les patients, tous gravement atteints, ont commis des meurtres. Lorsque le ferry assurant la liaison avec le continent aborde ce jour-là, deux hommes en descendent : le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule. Ils sont venus à la demande des autorités de la prison-hôpital car l’une des patientes, Rachel Solando, manque à l’appel. Comment a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée à clé de l’extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre incohérente d’une malade ou cryptogramme ? Au fur et à mesure que le temps passe, les deux policiers s’enfoncent dans un monde de plus en plus opaque et angoissant, jusqu’au choc final de la vérité.

Dennis Lehane – Shutter Island (Rivages/Thriller 09/2003), (Rivages/Noir 09/2009, 11/2014) traduit de l’anglais par Isabelle Maillet.

Son titre original est « Shutter Island » (2003).

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleine