Entretien avec Lucile du blog L’Œil de Luciole

 

Aujourd’hui la série d’entretien se poursuit avec Lucile du blog L’Œil de Luciole.

 

logoloeil2luciole_carrefdblanc.jpg

 

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Lucile, j’ai 36 ans et j’habite à Paris avec ma femme. J’ai trois chats, un lézard et une immense passion pour la lecture. Dans la vraie vie, je suis développeuse informatique dans une société de service et je travaille sur l’amélioration ou la création de logiciels d’entreprise.

 

  • Quel est ton premier souvenir avec le monde du livre ?

Mon premier souvenir est bien lointain ! Il y a toujours eu des livres à la maison et comme je suis fille unique, c’était mon hobby favori. Je me souviens qu’en CP quand j’ai appris à lire je voulais devenir présentatrice du journal de 20h parce que je savais qu’ils lisaient des prompteurs et que ça serait tellement génial d’être payée pour lire. Je me souviens aussi que je gonflais tous les adultes autour de moi dans la rue ou en voiture parce que je lisais les publicités à haute voix tout le temps !

 

  • Pourquoi avoir créé L’Œil de Luciole ?

Au tout début c’était un blog photos que j’ai laissé tomber tout en gardant mon nom de domaine. Et quand j’ai créé mon compte Instagram j’ai voulu conserver le nom de Luciole pour sa luminosité et j’ai trouvé que l’œil de Luciole pouvait aussi s’adapter à mon regard critique sur mes lectures. Quand j’ai repris le blog en tant que blog littéraire c’était d’abord pour avoir un journal de lecture et ensuite pour partager avec d’autres personnes quand j’ai eu plus de visites que ma famille !

 

  • Combien d’heures consacres-tu à ton blog chaque semaine ?

C’est assez variable car cela dépend du nombre de livres que je critique mais par chronique je passe entre 30min et 1h au grand maximum. Cela comprend le temps de la photo et ses quelques retouches (si la lumière était pourrie surtout en hiver avec la lumière jaune artificielle), la création de la matrice de l’article avec les infos sur le livre et la rédaction de mon avis. Je passe plus de temps sur une chronique négative pour trouver les bons arguments et positiver ma lecture parce que ce n’est pas parce que je n’ai pas aimé que personne n’aimera. J’essaye de respecter au mieux le travail de l’auteur. J’attends d’avoir l’inspiration et je ne fais qu’un seul jet par chronique. J’écris souvent deux ou trois chroniques d’un coup.

 

  • Tu organises également des brunchs littéraires avec des auteurs très connus, peux-tu nous en dire un peu plus ?

L’idée m’est venue pour faire connaître Laurent Loison. À l’époque une autre blogueuse m’aidait un peu à organiser mais j’ai repris seule mon concept et je lui ai donné le nom du Brunch de Luciole. Sur Instagram on peut voir les retours des participants aux six premiers que j’ai organisé avec le hashtag #lebrunchdeluciole.

J’ai reçu Sandrine Destombes, Jacques Expert, Claire Favan, Mathieu Menegaux, Olivier Norek et Niko Tackian. Le 22 septembre j’ai reçu François-Xavier Dillard. Ce sont donc des auteurs plus ou moins connus.

Les brunchs se déroulent à Paris le dimanche de 12h à 15h au restaurant Les Éditeurs, une fois par mois ou tous les deux mois avec une pause estivale. J’y réserve une salle et une formule brunch pour groupe avec boissons à discrétion. La participation est de 35 euros, ce qui me permet d’offrir le brunch de l’auteur invité en mettant aussi ma contribution. J’espère terminer l’année avec Nicolas Beuglet et Bernard Minier s’ils sont disponibles !

Nous sommes entre 12 et 16 autour de la table ce qui favorise la convivialité et l’échange beaucoup plus qu’en salon.

 

  • As-tu déjà eu l’envie d’écrire toi-même un roman ?

J’y ai pensé mais je ne sais pas sur quoi écrire. Mon entourage m’a souvent dit que j’avais un style mais le manque de confiance en moi m’empêche de me lancer. Ce qui est sûr, si l’envie me prend, c’est que ça ne sera pas du polar.

 

  • Quels sont tes auteurs préférés ?

Sacrée question ! Tellement ! On va dire Sir Arthur Conan Doyle parce que c’est lui qui m’a fait aimer les enquêtes. Maxime Chattam parce que c’est lui qui m’a sortie du polar classique (Coben and co) et qui m’a fait découvrir le thriller trash. Et du coup aujourd’hui je suis toujours satisfaite avec un roman de Franck Thilliez, Jacques Expert, Claire Favan, Karine Giebel, M. J. Arlidge… mais j’en aime tellement ! Et j’adore en découvrir sur bookstagram ou lors de salons. J’ai lu et aimé tous les auteurs reçus à mes brunchs.

 

  • Quelles sont tes autres passions ?

J’ai été très séries pendant mes années fac et j’en regarde encore le soir avec ma femme. On va aussi au cinéma de temps en temps. J’aime me promener dans Paris et découvrir des quartiers que je ne connais pas (et leurs librairies) et voyager.

 

  • Quel sera ton mot de la fin ?

Merci tout simplement. Merci à toi de mettre en avant les blogueurs, cela change des auteurs. Et merci de m’avoir sélectionnée pour cet entretien ! Je suis très honorée.

 

Merci à Lucile de s’être prêté au jeu et d’avoir répondu à mes questions. A très vite pour un nouvel entretien.

Voici l’adresse de son blog : https://www.loeildeluciole.com/

20190829_163332.jpg

 

Entretien avec Pascaline du blog Lire et courir

Aujourd’hui la série d’entretien se poursuit avec Pascaline du blog Lire et courir.

cropped-img_0310

 

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Pascaline, 38 ans, infirmière, je vis en Picardie maritime. Mariée, maman d’un ado de 13 ans 1/2. Accro à la lecture depuis toujours et sportive depuis 5 ans.

 

  • Quel est ton premier souvenir avec le monde du livre ?

Le plus loin que je me souvienne : les revues j’aime lire avec TOM TOM et NANA et les aventures d’Astérix, en gros j’ai commencé par la BD. Puis ado, ma rencontre avec le seul et l’unique Stephen King.

 

  • Quelle est la date de création et l’origine du nom de ton blog ?

Janvier 2018. Je n’ai pas fait preuve d’une grande originalité, puisque au départ le but était de regrouper mes deux loisirs principaux : Lire et courir

 

  • Qu’est ce qui t’a motivé à créer ton blog Lire et courir ?

Depuis déjà plusieurs années, je partageais ma remise en forme (j’ai perdu 20 kg), ma découverte du monde du sport, mon évolution sportive, sur mon compte Instagram. J’essayais de partager également mes lectures mais mon compte était trop marqué
«sport », de ce fait j’ai créé un compte spécifique lecture, où j’avais nettement plus d’échanges littéraires…puis j’ai eu envie de regrouper les deux au même endroit, le blog m’a semblé être la meilleur solution.

Le gros avantage du blog, c’est que je pouvais plus développer mon avis, partager certaines vidéos ou certains liens, ce que ne permet pas Instagram. Puis au fil du temps, j’ai complété avec les séries, le cinéma, mes voyages, ma transition vers moins de déchets…c’est devenu un blog de vie, de partage …finalement j’ai préféré élargir à plusieurs sujets et ne pas rester cloisonnée que sur deux thèmes.

 

  • Combien d’heures consacres-tu à ton blog chaque semaine ?

Aucune idée ! J’essaye d’écrire mes chroniques avec le plus possible mon ressenti à chaud, donc quand un livre, film ou une série m’a plus j’essaye de retranscrire le plus possible mes émotions, ce que je j’ai aimé , ce qui m’a transporté (toujours sans spoils ou le cas échéant je le précise), ces chroniques sont plus rapides à écrire.

Je mets plus de temps à écrire mes chroniques où je n’ai pas aimé car je veux expliquer ce qui ne m’a pas plu sans jamais manquer de respect à l’auteur car il y a un travail de fou derrière…donc je mets plus de temps à trouver mes mots et la bonne tournure de phrase. Car ce n’est pas parce que ça ne l’a pas fait avec moi, que ça ne peut pas être un coup de coeur pour d’autres.

Dans les deux cas, je laisse toujours quelques jours après l’écriture, je me relis avec un peu de recul et je publie. Pour les films et séries, j’essaye de trouver les meilleurs bandes annonces possible pour étayer ma chronique.

De manière générale, j’essaye de mettre le maximum de lien pour développer mon sujet ou vers des produits comme pour la réduction des déchets.

 

  • Quels sont tes auteurs préférés ? 

STEPEHEN KING FOR EVER !!!

Je dirais même que je l’aime de plus en plus…je suis toujours ébahie sur son regard tellement d’avant-garde sur notre monde, certaines œuvres ont quarante ans ou plus et pourtant tellement d’actualité, j’adore ses gros pavés où l’immersion dans son monde est totale : ÇA, LE FLEAU, BAZAAR…

J’aime beaucoup nos auteurs de thrillers français : O. NOREK, F. THILLIEZ, C.SIRE, B. MINIER, N.TACKIAN, O.BAL…les thrillers venus du Nord de l’Europe : JUSSI ALDER OLSEN, C. LACKBERG….

Et dans un style complètement différent : la saga familiale avec secrets de famille sur plusieurs générations : KATE MORTON, en Angleterre dans une demeure pleine de mystère, ses livres sont une source bonheur à chaque fois.

 

  • Quelles sont tes autres passions dans la vie ?

Le sport, que j’ai découvert sur le tard (34 ans)…surtout le running, jamais je n’aurais cru que courir pourrait m’amener si loin (le marathon), me faire rencontrer autant de belles personnes, voyager pour faire une course. En plus c’est très complémentaire avec la lecture car la récupération est très importante donc : je cours / je lis.

Les séries…depuis mon adolescence, je ne loupais aucun épisodes de X-FILES. J’aime beaucoup ce format pour développer une histoire, l’attente d’une saison à l’autre.

 

  • Quel sera ton mot de la fin ?

Merci beaucoup pour ce format d’articles qui m’a permise de découvrir de super blogs. Donc longue vie à ton blog qui nous permet encore de belles découvertes et de nombreux échanges tellement enrichissants.

 

Merci à Pascaline de s’être prêté au jeu et d’avoir répondu à mes questions. A très vite pour un nouvel entretien.

Voici l’adresse de son blog : https://lireetcourir.wordpress.com/

pascaline

Entretien avec Laure du blog Les Mots de Lau

Aujourd’hui la série d’entretien se poursuit avec Laure du blog Les Mots de Lau.

52971404_636906336765874_436429652924301312_n

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour tout le monde moi c’est Laure, j’ai 33 ans et j’habite dans le nord-est de la France près de Nancy dans le 54. Je suis une personne dynamique et sympathique, pas du tout timide, très active sur les réseaux sociaux. J’aime la communication, la bonne entente et le rire par contre j’évite de parler de ma vie privée sur les réseaux sociaux. J’aime profiter de la vie, de nature joyeuse je garde le sourire en toute occasion. L’amitié et la famille sont des valeurs très importantes pour moi.

 

  • Quel est ton premier souvenir avec le monde du livre ?

Mon premier souvenir littéraire est le moment où j’ai tenu mon tout premier polar entre les mains. C’était une lecture imposée au collège, on parlait Grand prix littéraire et dans ce cadre-là nous avions à lire « La nuit du renard » de Mary Higgins Clark qui avait justement reçu ce titre en 1980. Mon déclic fut immédiat, à peine donné en classe que j’avais déjà englouti ce roman. Pendant que mes camarades, pour la plupart, peinaient dans cette lecture moi j’enchaînais avec deux autres titres de l’auteure « Le fantôme de Lady Margaret » et « La clinique du Docteur H ». J’ai vraiment su que ce serait une passion en découvrant mon premier Stephen King. J’avais 13 ans.

 

  • Quelle est la date de création et l’origine du nom de ton blog ?

J’ai ouvert ma page Facebook le 30 avril 2018. Son nom m’est venu assez naturellement, Lau étant l’un de mes surnoms j’y ai ajouté « les mots » devant et voilà le nom de ma page était tout trouvé. J’ai ouvert mon blog deux mois après puis ont suivi, instagram, twitter, babelio, booknode, livraddict et bepolar.

 

  • Qu’est ce qui t’a motivé à créer ton blog Les mots de Lau ?

Je faisais déjà quelques retours sur les livres que je lisais, mais avant la création de mon blog je les publiais sur ma page perso fb. Plusieurs personnes m’ont conseillé d’ouvrir une page et je me suis dit pourquoi ne pas essayer après tout. J’étais loin de me douter de la merveilleuse aventure que je débutais, de la belle communauté que j’allais rencontrer. Du virtuel au réel il n’y a qu’un pas, j’ai la joie de partager au quotidien ces moments avec des personnes qui sont devenues de vrais amis.

 

  • Tu es également administratrice du groupe Thrillers & Vous sur Facebook, d’ailleurs vous venez de sortir votre premier recueil de nouvelles, peux-tu nous en parler ?

Je suis administratrice d’un groupe de lecture noire « Thrillers & Vous » avec mon amie Émilie Resse qui tient le blog « les lectures d’Émilie ». Nous avons eu l’idée de ce groupe en décembre 2018, nous l’avons travaillé à deux, préparant nos rubriques dans l’ombre, pour enfin l’ouvrir définitivement le 16 janvier 2019. Bien plus qu’un groupe de partage de lectures, nous voulions instaurer une bonne ambiance, faire de celui-ci un lieu de rendez-vous et de détente centré sur la communication et l’humour. Nous avons plusieurs rubriques hebdomadaires et nos cerveaux sont toujours en marche afin de proposer toujours plus aux membres thrilleriens. Alors, quand Jonathan Guscioni (auteur des Jeux de Dawin) nous a lancé l’idée de ce recueil nous avons accepté de relever ce défi. Nous avons lancé un appel aux membres du groupe, ainsi auteurs comme lecteurs pouvaient participer. Les seules conditions étaient une limitation en nombre de caractères ainsi qu’un petit clin d’œil au groupe en plaçant « Thrillers & Vous » dans chaque nouvelle. 22 auteurs ont répondu présents pour un total de 21 nouvelles, en effet nous avons eu la chance d’avoir un quatre mains. Les 2 préfaces ont été écrites par deux chroniqueurs de talent que nous apprécions beaucoup, Danino Garnault et Laurent Fabre. Nous avons également rédigé une courte préface personnalisée pour les nouvelles de chaque auteur. Tous les textes ont été décortiqués en vue d’une correction par nos amies Stéphanie Farias, Sophie Huot et Karen Kazcook. Un beau travail d’équipe puisque nous avons reçu l’aide de plusieurs personnes quand on avait besoin comme Cyril Carrère ou encore Benjamin Bello. À noter également que l’intégralité des covers que vous allez trouver dans notre recueil a été réalisée par Émilie. Une belle aventure humaine et amicale riche en découvertes a donné le jour à ce recueil que nous avons décidé de mettre en ligne gratuitement sur notre groupe. Ainsi vous pour pourrez avoir ses 21 histoires de thrillers dans un fichier mis à votre disposition sur le groupe quel que soit le format numérique et pour les amoureux du papier vous le trouverez à prix coûtant sur amazon. Enfin pour conclure je dirais que si vous aimez les thrillers, avoir peur, être torturé, angoissé, mais que vous aimez en rire alors rejoignez-nous ! Votre place est avec nous ! Venez découvrir les 22 talentueux auteurs qui ont fait de ce recueil une vraie pépite thilleresque.

Nous tenons à rendre hommage à Stéfan Leclerc, auteur de « La voisine de Mickey », une nouvelle qu’il a écrite spécialement pour notre groupe. Nos pensées vont pour sa famille et nous lui dédions ce recueil.

 

  • Quels sont tes auteurs préférés ?

J’ai cité Stephen King dans mes débuts en tant que lectrice et c’est un auteur auquel je suis restée fidèle, à chaque sortie de livre je suis présente. J’ai découvert « Vertige » de Franck Thilliez à sa sortie en 2011, j’ai tellement aimé son écriture et cet univers que j’ai vite remédié à mon retard en me procurant ses précédents romans, depuis je le suis également à chaque nouvelle sortie. Patrick Senécal, un écrivain québécois que j’apprécie énormément, Hell.com ou encore Aliss sont deux livres qui m’ont beaucoup plu. Cyril Carrère est un auteur que je suis de près, je l’ai connu avant la sortie de son premier livre « Le glas de l’innocence » que j’ai pu lire en avant-première tout comme son second roman « Grand froid » qui m’a littéralement transporté. J’aime beaucoup sa façon de travailler très méthodique et son style d’écriture précis, direct avec un côté très immersif et réaliste à la fois. C’est un plaisir de le voir évoluer au fil de ses récits, je suis l’une de ses bêta-lectrices et son prochain thriller qui sera édité chez Metropolis va être vraiment énorme! Une auteure également que je suivrai toujours : Clarence Pitz qui a écrit « La parole du chacal » et qui va sortir au mois d’octobre « Ineffaçables » aux Éditions Nouvelle Bibliothèque. Clarence arrive à mettre une ambiance autour de ses scènes qui rend l’histoire très vivante, le tout dans une atmosphère électrique et oppressante, autant dire c’est le dépaysement total^^ Elle réitère avec son second thriller, un livre haut en couleurs se passant à Bruxelles ou des meurtres en série vont avoir lieu. Une intrigue palpitante avec une originalité dans ces mises en scène macabres qui va dérouter la police et qui fera couler beaucoup d’encre.

 

  • Quelles sont tes autres passions dans la vie ?

J’adore les animaux, la cruauté animale me révulse. Je craque pour les tortues terrestres, j’en ai d’ailleurs une qui se prénomme « Kouma » J’ai également un bouledogue français et un lapin. Une autre de mes passions est la cuisine, j’adore concocter de bons petits plats, mais ma passion première reste la pâtisserie. Je suis entièrement autodidacte et je ne m’impose aucune limite dans la confection de mes desserts. J’adore apprendre des nouvelles choses et j’espère voyager davantage, et pour finir sur mes passions le sport est également présent, j’ai fait du tennis et de l’équitation maintenant j’oriente plus mes séances de sport sur du cardio et du renforcement musculaire.

 

  • Quel sera ton mot de la fin ?

Je te remercie Steve pour cette proposition d’entretien, c’était très sympa. Nous les chroniqueurs avons plus tendance à poser les questions que de passer sur le grill alors j’ai trouvé cet échange très sympa. Le mot de la fin ira pour mon groupe de lecture « Thrillers & Vous » avec Émilie nous ne pouvons que vous invitez à nous rejoindre. Nous sommes bien plus qu’un groupe comme on trouve tant sur les réseaux, le nôtre est avant tout une belle famille. Des liens d’amitié profonds se créent au quotidien et de magnifiques rencontres en découlent. Nous y mettons tout notre cœur pour l’animer en proposant plusieurs rubriques tournées vers les thrillers, mais toujours avec ce fond d’humour qui nous caractérise.

 

Merci à Laure de s’être prêté au jeu et d’avoir répondu à mes questions. A très vite pour un nouvel entretien.

Voici l’adresse de son blog : https://www.lesmotsdelau.fr/

67677667_1092275377632900_3369994918566035456_o.jpg

Entretien avec Christine du blog Evasion Polar

Aujourd’hui la série d’entretien se poursuit avec Christine du blog Evasion Polar.

Screenshot_20190809_124026.jpg

 

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

25 ans dans la tête, amoureuse de la vie, passionnée des livres et des mots. J’aime le soleil, le vin et la mer méditerranée 🙂 mais je vis en Lorraine à mon grand désespoir. Je côtoie peu de monde j’aime ma tranquillité, #jaimepaslesgens sauf quelques- uns ou unes qui ont la même passion que moi. J’ai du caractère et je ne mâche pas mes mots, un peu râleuse mais avec un gros coeur comme ça. Maman de 3 gazelles de 25, 23, 20 ans qui sont naturellement mes plus belles réussites.
Secrétaire de Mairie et bibliothécaire, j’ai suivi mon homme, élevée mes filles, ma colocataire (sep) est venue à moi c’était compliquée puis j’ai repris un boulot pour m’occuper d’enfants en situation de handicap.

 

  • Quel est ton premier souvenir avec le monde du livre ?

Depuis que j’ai su lire mais un prof de Français Monsieur Lancel, au collège m’a donné l’envie et l’amour du livre, de la littérature en général, je faisais des concours de dictées et de récitation, de poésie, j’étais subjuguée par Rimbaud. Je ne me souviens même pas d’être passée à la littérature jeunesse, je lisais voltaire, Baudelaire, Hugo sus a couette avec une lampe de poche, je lisais jusque une heure du matin, depuis je suis hyper myope. Mais j’ai toujours le même toc je lis sous ma couette avec des leds, si je faisais de la psychologie de comptoir je te dirais que cela e rassure je me fais un cocon douillet.

 

  • Quelle est la date de création et l’origine du nom de ton blog ?

Octobre 2017, l’envie à cette période de me recentrer sur ce que j’aime, de m’évader dans ma tête puisque ce n’est pas un secret je suis limitée physiquement. J’ai eu pas mal de problèmes de santé, d’autres aussi alors besoin d’échanger sur mon essentiel : la lecture et les polars parce que ce sont mes lectures de prédilections même si je suis finalement assez variée dans le choix de celles-ci. J’ai eu des périodes différentes, le classique avec les études, le terroir, la SF, les romans, les feel good, les autobiographies mais peu de BD pourtant certaines sont au niveau graphisme excellentes. Le thriller, le noir a toujours été là malgré tout. On ne sait jamais peut être qu’un jour ces lectures m’aideront à éliminer un corps sans laisser de traces, parfois ce n’est pas l’envie qui m’en manque.

 

  • Qu’est-ce qui t’a motivé à créer ton blog Evasion Polar ?

L’envie de partager mes lectures, de discuter, de découvrir d’autres blogs, d’autres auteurs, une envie d’évasion, de m’occuper l’esprit, d’oublier ma colocataire indésirable.

 

  • Combien d’heures consacres-tu à ton blog chaque semaine ?

Aucune idée, parfois je trouve cela trop chronophage, j’ai envie de lire plus, de laisser en « friche » selon mes envies, mon humeur, finalement je passe plus de temps sur Instagram, ou j’ai trouvé une super communauté dont tu fais partie, les échanges sont plus instantanés, j’y ai fait de belles rencontres virtuelles, puis réelles lors de salons et surtout celui de Saint Maur en Poche, un salon géniale, une vraie gosse dans un magasin de jouets.

 

  • Quels sont tes auteurs préférés ?

Frank Thilliez bien sûr mais beaucoup d’auteurs français comme Minier, Tackian, Norek, Manzor, Sire Cédric, j’en oublie, des italiens aussi Carrisi, Dazieri, Di Fulvio, des anglais RJ Ellory, Don Winslow, j’ai un peu toutes les nationalités dans ma bibliothèque.

 

  • Quelles sont tes autres passions dans la vie ?

Mes filles, mon homme, la vie surtout, profiter de tout, de chaque instant d’un rayon de soleil, du chant d’un oiseau, la vie plus que tout, toujours un crédo oui toujours regarder la petite étincelle là-haut dans le ciel.

 

  • Quel sera ton mot de la fin ?

Memento mori (souviens toi que tu vas mourir).

 

Merci à Christine de s’être prêté au jeu et d’avoir répondu à mes questions. A très vite pour un nouvel entretien.

Voici l’adresse de son blog : https://evasionpolar.wordpress.com/

IMG_20190702_103741.jpg

Entretien avec Aude du blog Aude Bouquine

Aujourd’hui la série d’entretien se poursuit avec Aude du blog Aude Bouquine.

Photo couverture blog

 

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Aude, j’ai 45 ans. Je suis mère d’une famille recomposée de 6 enfants : 4 grands en études supérieurs, 1 de 14 ans, la petite dernière de 9 ans. Voilà bientôt 10 ans que je suis mon mari expatrié dans le cadre de son travail. Nous avons passé 2 années dans le Michigan (USA), nous sommes rentrés en France à Compiègne puis repartis pour la Californie où nous avons habité 1 an à Los Angeles, puis 3 ans à Santa Barbara (oui, comme le feuilleton). À l’origine, je suis Strasbourgeoise et c’est là que je vais m’installer cet été.

 

  • Quel est ton premier souvenir avec le monde du livre ?

En entrant au CP, j’étais obsédée par l’idée de savoir lire. À Noël, c’était une affaire réglée : je lisais couramment. J’ai alors lu tout ce qui me tombait sous la main. Pour tous mes cadeaux d’anniversaire ou de Noël suivants, ma mère m’emmenait dans une librairie et me donnait l’autorisation de choisir 10 livres. C’était un bonheur absolu ! Mais tout était lu en 8 jours. Je me suis donc inscrite dans une bibliothèque, j’y allais tous les mercredis. Tout était lu la semaine suivante. En 5e, j’ai eu une professeur de français incroyable ! Elle avait un don pour donner à ses élèves l’envie de lire. Elle racontait le début de certains livres et nous disait « si vous voulez connaître la suite, lisez-le ». Elle m’a fait découvrir des auteurs dont je me souviens encore aujourd’hui et dont j’achète les livres pour mes filles.

 

  • Quelle est la date de création et l’origine du nom de ton blog ?

Mon blog a été créé en septembre 2017 sous un autre hébergeur que mon blog actuel. Pour le titre, je ne me suis pas cassé la tête : Aude, comme mon prénom – bouquine parce que c’est mon activité principale. C’est clair et ça ne prête pas à confusion. J’invite donc tous les célibataires qui me font des coucous réguliers sur les réseaux à cesser toute activité de démarchage.

 

  • Qu’est-ce qui t’a motivé à créer ton blog Aude-Bouquine ?

L’origine de mon blog n’est pas franchement un bon souvenir… mais je vais te le raconter quand même. J’étais alors dans une passe très difficile moralement. Je ne travaillais plus à cause de toutes les expatriations successives et je vivais près d’un homme qui réussissait tout ce qu’il entreprenait. Je me sentais nulle, intellectuellement à la ramasse, une coquille vide. J’ai fait une grosse dépression. J’ai eu envie de tout envoyer balader. Un jour, mon mari me dit « peut-être qu’avec tous les bouquins que tu lis, tu pourrais envisager d’écrire des chroniques ». Ça a fait son chemin dans ma tête. Lors de notre expatriation dans le Michigan, j’avais déjà tenu un blog où je racontais nos aventures. J’avais alors mon petit cercle d’amis qui poliment me disaient qu’ils étaient morts de rire en me lisant. Donc, je me suis dit » pourquoi pas ! »  Donner aux autres l’envie de lire en partageant mes lectures était un vrai moteur (outre le fait de me sortir moi-même la tête de l’eau). Petit à petit, j’ai construit mes chroniques, amélioré mon style, travaillé mes articles. J’ai rencontré des personnes qui partageaient la même passion que moi et qui m’ont donné des conseils. Un petit groupe sympa s’est formé, relations virtuelles devenues réelles lors d’un premier salon. Cela a aussi été l’occasion de rencontrer des auteurs et de rendre les choses plus concrètes. L’un d’eux, que je n’ai rencontré que bien plus tard, a aimé le ton d’une de mes chroniques sur un livre de Guillaume Musso. Cette chronique a été vue plus de 12.000 fois grâce à son intervention. Je n’oublierai jamais ce coup de pouce qui m’a permis d’y croire. Il s’agissait de René Manzor. Il m’a donnée la confiance dont j’avais désespérément besoin à ce moment-là. (Il ne le sait pas, il risque de l’apprendre aujourd’hui…) Depuis, je crois aux rencontres aux bons moments : les choses arrivent en temps et en heure. Il faut travailler et être patient.

 

  • Combien d’heures consacres-tu à ton blog chaque semaine ?

Difficile d’estimer combien de temps j’y passe réellement… Ce que je peux dire c’est que je prends beaucoup de notes durant mes lectures. J’ai une très mauvaise mémoire des noms, j’ai besoin d’écrire pour me souvenir. Je note également les grands axes que je vais développer, les thématiques, des citations qui me parlent. Une chronique me prend environ 3-4 heures, entre le premier jet, le fait de la laisser reposer, la relire, la corriger et surtout bien vérifier que je ne spoile rien.

 

  • Quels sont tes auteurs préférés ?

La question impossible ! Je ne suis pas une groupie, mais c’est vrai que j’achète systématiquement les livres des auteurs que je suis sans même savoir de quoi ils parlent. C’est le cas pour Amélie Antoine, Claire Favan, Olivier Norek, Karine Giebel, Ghislain Gilberti, François d’Epenoux, Franck Thilliez, Patrick Bauwen, Mathieu Ménégaux, Niko Tackian, Patrick Senécal, Sonja Delzongle, Grégoire Delacourt, Guillaume Musso, René Manzor ou les Camhug. Comme tu peux voir, c’est éclectique. Je suis énormément de blogs, de groupes et grâce à ça, j’ai découvert des écrivains de talent comme Mattias Köping, Elsa Roch, Céline Denjean, David Coulon, Laurent Scalèse, Nicolas Koch, Antoine Renand, Marie Neuser ou Christian Blanchard pour ne citer que ceux que j’ai lus récemment. C’est exactement ça que j’attendais en créant mon blog : que l’information circule dans les 2 sens. Je pense qu’il faut savoir garder l’esprit ouvert, car chaque jour, de nouveaux auteurs émergent et de premiers romans peuvent être de vraies pépites. Exemple : le livre d’Adeline Dieudonné !

 

  • Quelles sont tes autres passions dans la vie ?

Je consacre énormément de temps à la lecture : entre 4 et 5 heures par jour. Je suis un peu insomniaque et lève-tôt : j’adore bouquiner vers 5 h du matin quand la maison dort encore. Puis, une petite heure pour essayer de faire vivre mon groupe BlaBlaBook. Quand il me reste du temps, j’aime regarder une bonne série ou un film. Là aussi, je ne regarde pas n’importe quoi. Je choisis avec soin pour des raisons de temps. Par exemple, j’adore « The Handmaid’s Tale ». J’aime les films français, je veux regarder des choses qui ont du sens, qui véhiculent un message, une morale. Les films de bourrins ce n’est pas pour moi ! (Heu… je n’aime pas la science-fiction non plus…) Avant, je courais aussi 4 fois par semaine… mais plus depuis quelques mois. Il faut que je m’y remette !

 

  • Quel sera ton mot de la fin ?

Merci à toi de m’avoir proposée cet entretien, c’est chouette d’apprendre à se connaître. Pour terminer, j’aimerais dire que la famille du noir est une famille extrêmement sympa dans laquelle je pense avoir trouvé ma place. J’aime l’idée de partager cette passion. Je me rends compte que nos auteurs français en ont sous le pied et qu’ils n’ont rien à envier aux Américains. Enfin, il y a les copains blogueurs, qu’ils fassent des chroniques écrites ou des vidéos qui rendent cet univers vivant, apportent leurs lectures à l’édifice et permettent des échanges vraiment intéressants. Si tout cela permet de promouvoir la lecture et d’inciter les gens à lire, c’est mission accomplie !

 

Merci à Aude de s’être prêté au jeu et d’avoir répondu à mes questions. A très vite pour un nouvel entretien.

Voici l’adresse de son blog : https://aude-bouquine.com/

Photo profil Aude bouquine.jpg