Horrora Borealis – Nicolas Feuz

Chronique :

J’ai découvert Nicolas Feuz, avec Le miroir des âmes. Aujourd’hui je vais vous parler de Horrora Borealis dont j’ai beaucoup entendu parler. Nicolas Feuz est procureur du canton de Neuchâtel et s’est lancé dans l’écriture en 2010. A ce jour il a déjà publié 9 romans. Allez c’est parti suivez-moi en direction de la Suisse et la Laponie. couv28792276

La famille Walker se rend en vacances au Nord de la Finlande, en Laponie. Mais malheureusement celles-ci vont vite tourner au cauchemar. Walker qui est de retour à Neuchâtel, se sent très vite observé lors de sa promenade, c’est alors qu’il se réfugie avec hâte en plein festival musical Festi’neuch. Très vite s’en suivent des coups de feu faisant plusieurs morts et également une prise d’otage. Il est impératif pour Walker qu’il se souvienne de son voyage en Laponie, mais tout est si confus dans son esprit… Que s’est-il vraiment passé là-bas, au pays des rennes et du Père Noël ?

J’ai bien aimé l’alternance des chapitres, Nicolas Feuz varie entre le passé, (l’histoire en Laponie) et le présent, (la prise d’otage). Petit à petit on parvient à relier les éléments entre eux, mais que de surprises. Découvrir la Laponie pour moi qui aime beaucoup la neige, la glace et les pays nordiques, a été une très bonne surprise. Les descriptions sont vraiment réalistes. En tant que lecteur on est vraiment pressé de découvrir ce qu’il s’est réellement passé avec cette famille en Laponie. Et quelle surprise lors du dénouement…

Horrora Borealis est un bon thriller, un peu court mais très efficace. Une lecture très agréable que je recommande à tout les amateurs du genre. Je vais bien sûr continuer de suivre Nicolas Feuz, qui est devenu une valeur sûre du polar Suisse. J’ai hâte de lire L’Ombre du renard son prochain roman qui va paraître à la rentrée.

 

Résumé de l’éditeur :

Sur les rives du lac de Neuchâtel, en Suisse, des coups de feu éclatent en plein festival de musique. Le site est évacué. La grande scène devient le théâtre d’une prise d’otages. Un négociateur intervient. Le groupe d’intervention de la police s’organise. Dans l’esprit de Walker, une seule question compte : que s’est-il passé en Laponie ? Ses souvenirs sont flous. Mais il est clair que, de longue date, il ne croit plus au Père Noël. Et vous, y croyez-vous encore ?

Nicolas Feuz – Horrora Borealis (Editions Le Livre de Poche 2018)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-vide

Le dernier Lapon – Olivier Truc

Chronique :

Le dernier Lapon est le premier roman d’Olivier Truc, un français qui vit depuis de nombreuses années en Suède. C’est un polar ethnique mêlant intrigue et histoire se situant à Kautokeino une petite ville sami situé au Nord de la Norvège, en Laponie.le-dernier-lapon

On fait connaissance avec la police des rennes qui règle les conflits entre éleveurs et s’affranchit des frontières entre la Norvège, la Suède et la Finlande.
Klemet est un policier expérimenté, ayant travaillé dans de nombreux commissariats en Norvège avant d’intégrer la police des rennes. C’est un sami qui vit un peu en marge des traditions et coutumes ancestrales de son peuple.
Nina est une jeune femme originaire du Sud de la Norvège, qui sort tout juste de l’école de police et ne connaît pas du tout la région.
Klemet et Nina forment un couple d’enquêteur atypique.
Après le vol d’un précieux tambour de chaman dans un musée et la mort d’un éleveur, les conflits et les tensions entre la communauté Sami et les Norvégiens sont palpables.

On est plongé dans un univers fascinant, la nuit polaire, le manque de soleil, les aurores boréales, le froid extrême, la dure vie des éleveurs dans une nature très hostile ainsi que les rites et traditions des samis. Dans ces conditions l’enquête va s’avérer longue et compliqué.

Olivier Truc nous décrit ces merveilleux paysages du grand Nord avec grand talent. Il met en lumière une population peu connue et fait référence à la colonisation des nomades samis par les Scandinaves. Les personnages sont charismatiques et attachants. Le roman est bien construit, l’écriture est simple et juste.

C’est un livre rafraîchissant dans tout les sens du terme, une véritable immersion dans un monde inconnu, le dépaysement est garanti. Un gros coup de cœur à découvrir au plus vite.

Résumé de l’éditeur :

Depuis quarante jours, la Laponie est plongée dans la nuit. Dans l’obscurité, les éleveurs de rennes ont perdu un des leurs. Mattis a été tué, ses oreilles tranchées – le marquage traditionnel des bêtes de la région. Non loin de là, un tambour de chaman a été dérobé. Seul Mattis connaissait son histoire. Les Lapons se déchirent : malédiction ancestrale ou meurtrier dans la communauté ?

Olivier Truc – Le dernier Lapon (Métailié/Noir 13/09/2012), (Points Policier 12/09/2013, 05/11/2015)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-vide