Atom[ka] – Franck Thilliez

Chronique :

Aujourd’hui je vais vous parler de Atom[ka] le 7ème opus de la saga Sharko/Hennebelle. Je tiens vraiment à les lire tous dans l’ordre. Bien sûr vous savez tous maintenant que c’est ma saga préféré et que Franck Thilliez fait partie de mes auteurs favori. Avec Le Syndrome E et Gataca la barre était déjà tellement haute, mais alors là avec Atom[ka] que dire… C’est parti suivez-moi en direction de Paris, Chambéry, Tchernobyl en passant par Albuquerque dans l’Etat du Nouveau-Mexique. atomka-franck-thilliez

Dès le début on est confronté à deux enquêtes parallèles. En premier lieu l’enquête concernant le meurtre du journaliste Christophe Gamblin, qui est retrouvé mort dans son congélateur. Ainsi que la disparition de sa collègue Valérie Duprès. Cette enquête va s’avérer très complexe et va faire voyager Franck Sharko & Lucie Hennebelle à travers plusieurs pays pour dénouer les fils du mystère. Etats-Unis, Ukraine, Russie ce road-trip sanglant mènera notre duo favori au cœur même de l’atome et de la radioactivité. En parallèle Franck Sharko est en fâcheuse posture. Il est confronté à un tueur qui le vise personnellement. Il est directement menacé et le tueur joue avec ses nerfs en lui laissant des indices. Et comme souvent, Franck va agir seul dans son coin…

C’est un immense plaisir de retrouver Franck Sharko et Lucie Hennebelle. Atom[ka] traite de sujets complexe mais Franck Thilliez a vraiment ce don de nous transmettre au mieux son énorme travail de recherche et tout son savoir d’une manière simple pour que tout le monde puisse bien comprendre de quoi on parle. Je ne suis pas un spécialiste du monde nucléaire, mais j’ai pris plaisir à en apprendre un peu plus sur ce sujet. Ce roman nous fait réfléchir sur ces multiples expériences scientifiques à travers le monde, ainsi que sur la politisation de ses recherches et ses secrets bien gardés par tous nos gouvernements… L’auteur fait bien sûr référence à Tchernobyl et à son soi-disant nuage qui comme par miracle c’est arrêté à la frontière… Il explique également qu’il a commencé à écrire ce roman avant Fukushima et que de ce fait il a été incapable d’écrire pendant cette catastrophe…

Atom[ka] est un thriller fascinant bourré de suspense et de secrets. Quel plaisir de lire un livre pareil, même si je dois bien avouer que j’ai du mal à trouver des mots tellement j’ai aimé ce roman… Honnêtement avec Franck Thilliez on a la chance d’avoir un auteur qui pour moi fait partie des meilleurs auteurs de thriller du monde entier.

Résumé de l’éditeur :

Lucie Henebelle et Franck Sharko, policiers dans la fameuse section criminelle du 36, Quai des Orfèvres, tentent de se remettre d’un drame qui a failli les séparer. Ils essaient de faire un enfant, en vain. Et à quelques jours de Noël, ce qui les attend est loin d’être l’annonce d’un heureux événement. À l’heure où tout le monde rentre se réchauffer, le froid, la mort et les souvenirs maudits guettent.
Une affaire d’envergure démarre alors. Christophe Gamblin, journaliste de faits divers, est retrouvé mort de froid, enfermé dans son congélateur. Sa collègue et amie a disparu, alors qu’elle enquêtait sur un gros dossier dont personne ne connaît le contenu. Sa seule trace est son identité griffonnée sur un papier, détenue par un enfant errant, très malade, aux organes déjà vieillissants. En parallèle, une ancienne affaire de femmes enlevées refait surface : des victimes jetées vivantes mais inconscientes dans des lacs quasi gelés, et secourues in extremis par des coups de fil mystérieux à la police.

Tandis que l’enquête s’accélère, Sharko est confronté à de vieux démons. Une ombre évolue dans son sillage, jouant avec lui de manière dangereuse, et semblant particulièrement lui en vouloir. Un duel secret et cruel s’engage alors, détruisant le flic à petit feu.

Franck Thilliez – Atomka (Editions Fleuve Noir 2012), (Pocket 2013, 2017), (Editions France Loisirs 2013)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleine

Gataca – Franck Thilliez

Chronique :

Après avoir lu le Syndrome E c’est tout naturellement que j’ai continué la série avec Gataca. Il est possible de lire ce livre indépendamment mais honnêtement lisez quand même le Syndrome E avant, car comme je le dis très souvent, lire les sagas dans l’ordre c’est beaucoup mieux et vous prendrez plus de plaisir. Le Syndrome E avait déjà placé la barre très haute, mais Gataca est encore meilleur pour moi. C’est parti suivez-moi en direction de la France, du Brésil, en passant par l’Amazonie. couv35639462

Une primatologue est retrouvée morte à côté d’une guenon, tandis qu’un tueur est retrouvé mort dans sa cellule. Quel est le lien entre ces deux enquêtes qui, au premier abord, n’ont rien à voir l’une avec l’autre ? La violence et l’ADN seraient-elles liées ? Après le Syndrome E Franck Sharko a décidé de réintégrer le 36 quai des Orfèvres, en tant que lieutenant. Il n’est plus que l’ombre de lui-même depuis ce terrible drame survenu il y a un an et n’a plus de nouvelles de Lucie. Quant à Lucie Hennebelle, elle a carrément quitté la police et enchaîne les petits boulots. Mais une étrange scène de crime va les réunir à nouveau. A eux deux, ils vont tout faire pour découvrir la vérité et par la même occasion, essayé de chasser leurs démons qui les hantent jour après jour. Gataca nous fait traverser les époques, nous plonge au coeur des mystères de l’évolution des espèces et plus particulièrement de l’homme.

Dans Gataca l’auteur aborde différents thèmes comme la génétique, l’anthropologie et la paléontologie. Le code ADN est décrypté pour essayer de découvrir les secrets qu’il renferme. Franck Thilliez arrive à intégrer des notions très complexes tout en les expliquant d’une telle manière que même les néophytes arrivent à tout comprendre. Il nous fait réfléchir sur l’évolution de l’Homme, sur notre futur et sur nos origines. En plus comme tout est basé sur des faits réels, la frontière entre réalité et fiction est infime et cela est vraiment effrayant… Quel immense travail de recherche, je veux vraiment appuyer sur ce point, car les romans de Franck Thilliez sont d’une qualité monstrueuse, mais le travail de recherche l’est tout autant. Le récit est très fluide, les descriptions sont clair et précises, les deux intrigues s’entremêlent parfaitement. Quel immense plaisir de retrouver Lucie et Sharko.

Pour moi, Gataca est un énorme coup de coeur , c’est un thriller parfait à mes yeux, du pur plaisir de lire un tel roman, quel talent, quel génie ce Franck Thilliez. Pour les rares personnes qui n’ont pas encore lu ce diptyque Le Syndrome E/Gataca n’hésitez pas une seule seconde, vous allez lire de la perfection.

Résumé de l’éditeur :

L’Évolution est une exception. La règle, c’est l’Extinction.
Une jeune scientifique spécialiste de l’évolution des espèces, retrouvée morte, attaquée par un primate.
Onze hommes derrière les barreaux. Leurs points communs : tous ont commis des crimes barbares et tous sont… gauchers.
Enfin, la découverte d’une famille de Néandertaliens assassinée par un Cro-Magnon.
Quel est le rapport entre ces affaires et des crimes éloignés de 30 000 ans ?
La clé est dans ces quelques lettres : GATACA…

Franck Thilliez – Gataca (Editions Fleuve Noir 2011), (Pocket 2012), (Editions France Loisirs 2012)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleine

Le syndrome E – Franck Thilliez

Chronique :

Après avoir lu « La chambre des morts » et « La mémoire fantôme » avec Lucie Hennebelle, puis « Train d’enfer pour Ange rouge » et « Deuils de miel » avec Franck Sharko quel plaisir de retrouver ces deux personnages réunis dans « le Syndrome E » pour enquêter ensemble. Il est possible de lire ce livre indépendamment mais si vous souhaitez vraiment en apprendre plus sur ces deux personnages, je vous conseille de commencer par les livres cités précédemment. Le-syndrome-E

Alors que Lucie Hennebelle est en congé, elle est contactée par son ex, Ludovic Sénéchal. Il a composé son numéro au hasard, devenu subitement aveugle après avoir visionné un ancien court-métrage datant des années cinquante, qu’il a trouvé chez un collectionneur. En parallèle, Franck Sharko est appelé pour enquêter suite à la découverte de plusieurs cadavres dépouillés de leurs yeux et de leurs boîtes crânienne ouverte. On rentre très facilement dans l’intrigue en se demandant ce que peut bien cacher ce mystérieux film et surtout qui est derrière tout ça. D’autant plus que les meurtres en Normandie semblent y être liés. L’histoire de la vidéo et les corps mutilés nous plongent dans un monde de noirceur et de perversion. Outre l’enquête policière, l’histoire rend également hommage au septième art. Le cinéma et le monde des images est un des sujets centraux avec la recherche scientifique, la psychiatrie et l’histoire du Québec.

J’ai vraiment aimé assister à la rencontre entre Sharko et Hennebelle, deux écorchés de la vie, qui se donnent à fond dans leur métier, délaissant ainsi leurs vies personnelle. Ils sont tous les deux habités d’une noirceur que seule une plongée dans les profondeurs de l’âme humaine peut expliquer. Ensemble, ils font un duo très complémentaire et j’ai hâte de les retrouver dans les prochains opus, surtout après la fin que nous a réservé l’auteur.

Franck Thilliez nous fait voyager à travers la France, l’Egypte, la Belgique et le Canada avec une enquête très bien ficelée. Comme à chaque fois avec cet auteur, on sent une documentation monstrueuse derrière cette histoire. Ce roman est un vrai coup de cœur, aucune fausse note pour ma part. Thilliez a un talent fou pour narrer la noirceur et la perversité qui peut toucher notre société. Dans « Le syndrome E« , il nous plonge une nouvelle fois dans les méandres de la folie humaine avec brio !

Résumé de l’éditeur :

Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle… Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Hennebelle, lieutenant de police à Lille. Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés… Il n’en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko, en congé forcé. Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Hennebelle et Sharko. Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada, les deux nouveaux équipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu, d’une réalité effrayante. Ceux qui ne connaissent pas le syndrome E, ne savent pas de quoi ils sont capables…

Franck Thilliez – Le syndrome E (Editions Fleuve Noir 2010), (Pocket 2011, 2012, 2017), (Editions France Loisirs 2011)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleine

La mémoire fantôme – Franck Thilliez

Chronique :

Après la Chambre des morts, La mémoire fantôme est la seconde enquête de Lucie Hennebelle. Le temps a passé, elle a déménagé sur Lille et est monté en grade. C’est donc parti en direction du Nord pour une enquête originale et passionnante. Franck-Thilliez-La-Memoire-Fantome

On retrouve donc avec plaisir le lieutenant de police Lucie Hennebelle, personnage attachant et charismatique. On va en apprendre plus sur son sombre passé et sur ses démons. Elle va tomber sur Manon une jeune femme amnésique qui a été retrouvé en pleine crise d’hystérie au milieu d’une route entouré de forêt. Elle porte des marques de séquestration mais ne se souvient de rien. Il faut dire que la pauvre oublie tout au bout de quelques minutes. Elle est obligée de tout noter dans son N-Tech (appareil spécialisé) et de se répéter les choses à longueur de journée. Son personnage est troublant et mystérieux. Autant dire que le travail de Lucie est très complexe, car comment retrouver la trace d’un homme qui a enlevé et séquestré une femme qui ne sait même pas qu’elle a été enlevée… L’enquête va être longue et semé d’embuches. Lucie va se retrouver à chasser le Professeur, un tueur en série qui sévissait il y a déjà quatre ans et qui revient soudainement à la charge, avec toujours le même mode opératoire.

Avec Franck Thilliez ce livre est comme d’habitude, très bien documenté, afin de rendre le tout très crédible. Je trouve que l’on apprend toujours quelque chose dans ses romans. Son travail de fond est impressionnant et son style est d’une efficacité redoutable. On se laisse happer par l’enquête jusqu’au dénouement finale car on veut toujours en savoir plus.

Le thème sur le fonctionnement de la mémoire est très bien construit et exploité. Les explications sont précises. Un très bon roman comme on en prend l’habitude avec Thilliez. La mémoire fantôme est un thriller palpitant et captivant avec un dénouement surprenant et cohérant. Bien sûr je vais continuer avec plaisir à suivre les aventures de Lucie Hennebelle.

Résumé de l’éditeur :

Une femme à bout de souffle court dans l’orage. Dans le creux de sa main, un message gravé en lettres de sang : « Pr de retour ». Elle pense être en février, nous sommes fin avril. Elle croit sa mère vivante, celle-ci s’est suicidée voilà trois ans dans un hôpital psychiatrique… Quatre minutes. C’est pour elle la durée approximative d’un souvenir. Après, sans le secours de son précieux organiseur électronique, les mots, les sons, les visages… tout disparaît. Pourquoi ces traces de corde sur ses poignets ? Que signifient ces scarifications, ces phrases inscrites dans sa chair ? Quel rapport entre cette jeune femme et les six victimes retrouvées scalpées et torturées quatre années plus tôt ? Pour Lucie Hennebelle, lieutenant de police de la brigade criminelle de Lille, la soirée devait être tranquille. Elle deviendra vite le pire de ses cauchemars… Une lutte s’engage, qui fera ressurgir ses plus profonds démons.

Franck Thilliez – La mémoire fantôme (Edition Le Passage 2007), (Pocket 2007, 2008, 2010, 2013)

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-a-moitie-pleine

La Chambre des morts – Franck Thilliez

Chronique :

La Chambre des Morts est le second roman de Franck Thilliez. L’histoire se situe dans le Nord de la France. On y découvre pour la première fois la brigadière Lucie Hennebelle, jeune maman de jumelles, fasciné par les tueurs en série et leurs méthodes. C’est une femme qui a un côté très sombre et qui est remplie de mystères. la-chambre-des-morts

Vigo et Sylvain deux amis ingénieurs qui ont été licenciés, se vengent en allant tagés les mûrs de leur ancienne entreprise. En rentrant chez eux en voiture avec les phares éteint, ils vont malheureusement percuter et tuer un homme. A côté du corps ils découvrent un sac plein d’argent…

L’intrigue est bien mené tout s’enchaîne avec cohérance. On évolue dans un univers sombre et souvent très glauque. L’auteur ne tombe dans aucun cliché avec ces personnages, ils sont très réels. C’est un régal de parcourir cette région sous la plume de Franck Thilliez, vraiment on s’y croirait.

On sent que l’auteur s’est extrêmement bien documenté, ces détails sont précis. Comme Grangé, il a ce don pour explorer l’âme humaine dans ses secrets les plus obscurs.

Ce livre apporte une réflexion sur le comportement humain. Est-on prêt à tuer ses propres amis pour de l’argent… ? J’ai pris plaisir à lire ce thriller qui est un roman réussi !

Résumé de l’éditeur :

Imaginez…
Vous roulez en pleine nuit avec votre meilleur ami, tous feux éteints.
Devant vous, un champ d’éoliennes désert.
Soudain le choc, d’une violence inouïe. Un corps gît près de votre véhicule. A ses côtés, un sac de sport. Dedans, deux millions d’euros, à portée de la main.
Que feriez-vous ?
Vigo et Sylvain, eux, ont choisi.

Franck Thilliez – La Chambre des morts (Le Passage/Ligne Noire 2005), (Pocket 2006, 2011, 2012, 2016).

etoile-pleineetoile-pleineetoile-pleineetoile-a-moitie-pleineetoile-vide