Entretien avec Marie-Eve du blog Mademoiselle Maeve

 

Aujourd’hui ma série d’entretien se poursuit avec Marie-Eve du blog Mademoiselle Maeve.

 

cropped-banniere-finale-rose-nouveau-livre2

 

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Marie-Eve et je tiens le blog Mademoiselle Maeve depuis un peu plus de quatre ans. Je chronique toutes mes lectures – pas seulement celles que j’ai aimées – et mes goûts sont assez éclectiques, même si j’ai une petite préférence pour les thrillers vers qui je reviens dès que j’ai envie d’une lecture un peu doudou – dit comme ça on dirait que les tueurs en série sont un peu mes doudous, mais en fait, c’est un peu ça ! Sinon je suis une Bretonne expatriée en Touraine et la littérature a pris tellement de place dans ma vie que j’ai même fait une reconversion professionnelle pour passer encore plus de temps en compagnie des livres et des lecteurs : je suis devenue bibliothécaire.

 

  • Quel est ton premier souvenir avec le monde du livre ?

Mes parents retapaient une vieille maison pendant leurs vacances et ils n’avaient pas le temps de me lire des livres à chaque fois que j’en avais envie (genre tout le temps). Et à l’époque, j’adorais tout particulièrement un livre qui s’appelait Le chocolat – j’avais cinq ans mais aujourd’hui encore j’aime beaucoup le chocolat. Du coup, ma maman m’a appris à lire et à partir de là, je n’ai pas arrêté.

 

  • Pourquoi avoir créé Mademoiselle Maeve ?

A l’époque, je travaillais dans le journalisme institutionnel et mon travail commençait à me peser. J’écrivais toute la journée, mais je n’y prenais plus aucun plaisir. Je me suis dit que ce serait peut-être une bonne idée d’écrire un peu pour moi, sans contrainte. Et puis je venais de lire Seul le Silence de R.J. Ellory, qui est toujours mon livre favori (au monde), et j’avais déjà parlé de ce roman à tout mon entourage, je voulais que tout le monde le lise. Du coup, j’ai démarré mon blog, en me disant que, peut-être, j’allais pouvoir donner envie à quelques personnes de plus de lire ce livre. Et peut-être d’autres ensuite.

 

  • Combien d’heures consacres-tu à ton blog et tes divers réseaux sociaux chaque semaine ?

Je ne compte pas vraiment, mais cela représente pas mal de temps. J’ai la chance d’avoir des chroniques d’avance et des articles programmés, comme ça je ne me sens pas stressée si je ne me connecte pas tous les jours, mais je pense qu’en moyenne, je dois au moins passer une à deux heures par jour sur mon blog et les réseaux sociaux, entre la rédaction d’articles, les photos, les partages et les mails. C’est très chronophage.

 

  • Tu es également chroniqueuse pour la radio, tu animes également des rencontres d’auteurs et des tables rondes peux-tu nous en dire un peu plus à ce sujet ?

J’ai commencé à faire des chroniques en direct sur Radio Béton, une radio indé à Tours avec une bande de chroniqueurs tous plus géniaux les uns que les autres (L’émission s’appelle N’écoute pas les Idoles et est diffusée le samedi à 13 heures) et on passe d’excellents moments ensemble. Et depuis la fin du mois d’août, j’interviens tous les lundis matins sur France Bleu Touraine pour présenter deux livres. Préparer mes chroniques me prend aussi pas mal de temps, mais c’est plutôt très sympa de faire de la radio.

Pour les tables rondes et les rencontres, c’est grâce au blog que j’ai eu ces opportunités. D’abord pour un salon du polar à Tours, puis de fil en aiguille pour des bibliothèques et librairies. J’ai ainsi pu animer des rencontres avec de chouettes auteurs. Ça ressemble assez à ce que je faisais dans mon ancien travail, mais avec un public, ce qui me demande de prendre sur moi parce que je suis assez réservée.

 

  • Je sais que tu as été journaliste, du coup as-tu déjà eu l’envie d’écrire toi-même un roman ?

J’ai l’impression que tout le monde autour de moi écrit des livres et que je suis la seule à ne pas envoyer un manuscrit à des dizaines de maisons d’édition. Ça finira peut-être par me tenter moi aussi, mais pour le moment, je préfère lire pendant mon temps libre et donner envie aux gens de lire les livres des autres.

 

  • Quels sont tes auteurs préférés ?

Si je ne citais pas R.J. Ellory, ce serait étrange. J’adore aussi Louise Penny et son personnage d’Armand Gamache, le meilleur flic du monde loin des clichés de l’alcoolisme et de l’esprit torturé. L’inspecteur-chef de la Sûreté du Québec aime sa femme, aime ses enfants et aime les membres de son équipe. Il est féru de poésie et protège tout le monde des menaces qui pèsent sur lui. Il est absolument génial. J’aime aussi Amélie Antoine et Philippe Jaenada, Tanguy Viel et Sophie Henrionnet. Et dans un tout autre registre Susin Nielsen qui écrit pour la jeunesse.

 

  • Quelles sont tes autres passions ?

J’aime me poser chez moi et regarder des séries, j’aime passer du temps avec mon copain et voyager avec lui, j’aime aussi passer des soirées avec mes amis, faire de la couture et bricoler. Et j’aime les tatouages.

 

  • Quel sera ton mot de la fin ?

Un grand merci déjà d’avoir pensé à moi pour cet entretien. J’aime beaucoup cette rubrique que tu proposes sur ton blog, je me sens donc chanceuse de faire partie des portraits de famille. Ensuite, comme les fêtes approchent, je vous souhaite de belles fêtes et une année 2020 pleine de sérénité. Et enfin, si vous n’avez pas lu Ellory ou Louise Penny, bande de chanceux, vous avez plein de belles choses à découvrir.

 

Merci à Marie-Eve de s’être prêté au jeu et d’avoir répondu à mes questions. A très vite pour un nouvel entretien.

Voici l’adresse de son blog : https://mademoisellemaeve.wordpress.com/

 

FB_IMG_1485386135559__01.jpg

De gauche à droite les auteurs de polars Denis Soubieux, Éric Maravélias, Dominique Sylvain et moi lors d’une rencontre que j’ai animée avec Dominique Sylvain.